Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Baptême sans prêtre ?

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1170
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Baptême sans prêtre ?

    Message par Admin le Lun 27 Fév - 10:05

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Loué soit Jésus-Christ qui nous associe à Sa mort et à Sa résurrection par le baptême !
    Sa grâce et Sa paix soient avec vous !

    La
    loi de certains pays ennemis du Christ interdit de recevoir le baptême,
    notamment celle des pays dominés par l'islam (Coran 4.89 ; 8.13+ ;
    9.5,28-30 ; 47.4 ; 60.4 ; 61.4...). Aussi, même lorsqu'il y a des
    prêtres en ces pays, souvent ceux-ci se refusent-ils, hélas, à baptiser
    (Mt 28.19 ; Mc 8.34-38 ; Ap 21.Cool. Or, le baptême est absolument
    nécessaire au salut : Nul ne peut entrer dans le Royaume des Cieux à
    moins de renaître de l'eau et de l'Esprit (Jn 3.5) dit Jésus. Et l'on
    comprend bien pourquoi : de même qu'avant d'avoir été conçus dans le
    sein de notre mère, nous n'existions pas, et qu'à ce moment-là nous
    avons commencé à vivre de cette vie humaine et mortelle qui est la nôtre
    aujourd'hui, de même, pour vivre de la vie de Dieu, à nous donnée par
    la mort du Christ, il faut qu'il y ait un commencement - car nous ne
    sommes pas Dieu, et ce commencement, c'est le baptême.

    Le baptême
    est si nécessaire au salut que non seulement l'Église fait obligation
    (c'est à dire : sous peine de péché mortel) aux parents de baptiser
    leurs enfants dès les premières semaines (canon 867), mais encore
    reconnaît valide le baptême donné même par un non-baptisé (CEC 1256). Il
    suffit pour cela que ce dernier, en présence de quelques témoins,
    accepte de faire ce que fait l'Église, en prononçant la formule : N, je
    te baptise au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, tout en
    plongeant ou faisant couler de l'eau sur la personne. C'est pourquoi, je
    suggère aux personnes désirant être baptisées et ne trouvant pas de
    prêtre, de se baptiser entre elles, étant entendu qu'il ne s'agit pas
    d'un jeu, mais de l'acte par lequel elles s'unissent au Christ dans son
    mystère de mort et de résurrection, pour vivre désormais et pour
    toujours avec Lui (Mt 28.20), comme Lui (Jn 15.12) et pour Lui (Mc
    8.34-38). Cela suppose évidemment de faire sienne la Foi de l'Église
    Catholique, telle qu'elle est enseignée dans son Catéchisme,
    particulièrement le Credo, et connue un minimum la Parole de Dieu écrite
    dans la Bible, surtout le Nouveau Testament.

    Il faut savoir que
    l'Histoire offre plusieurs exemples d'Églises nées ou ayant survécu sans
    le concours de prêtres, par la grâce des seuls sacrements de baptême et
    de mariage. Ainsi de l'Église qui est au Japon, ayant survécu
    clandestinement, sans prêtre, du XVIe s. au XIXe s., ou des Églises sous
    régime communiste. Mais le cas le plus frappant est sans doute celui de
    l'Église qui est en Corée, fondée non par des missionnaires, mais par
    la seule action de l'Esprit-Saint dans des âmes avides de connaître la
    vérité. Des lettrés de ce pays, au XVIIIe s., dans l'isolement de leur
    royaume solitaire, cherchant l'explication du monde, découvrirent des
    livres chrétiens rapportés de Pékin par leur ambassadeur. Enthousiasmés,
    ils désirent connaître plus à fond le christianisme. Aussitôt,
    Ni-Tek-Tso va à Pékin, trouve l'évêque, et reçoit le baptême avec le
    prénom de Pierre. De retour à Séoul il baptise à son tour. Et malgré une
    terrible persécution sanglante, l'Évangile se répand au point qu'en
    1794, soit dix ans après le baptême de Pierre, l'Église comptait plus de
    4 000 catholiques en ce pays. Ils sont aujourd'hui près de 6
    millions...

    Bref, si Dieu nous a créés sans nous, Il ne veut pas
    nous sauver sans nous (Mc 16.16). C'est pourquoi Il nous propose de
    recevoir librement le pardon de nos péchés et le don de Son Esprit-Saint
    (Ac 2.38 ; Coran 21.91 ; 2.87 ; 4.171 ; 5.110 ; 66.12), par le baptême,
    qui nous recrée en vertu de la Mort et de la Résurrection du Christ, Sa
    Parole, ayant assumé pour cela notre nature humaine (Jn 1.1+ ; Coran
    3.45 ; 4.171 ; 19.34).

    Si les gens savaient qu'ils vont en Enfer
    (Lc 19.10), ils demanderaient le baptême, et lui resteraient fidèles,
    jusqu'à la mort (Mc 16.16 ; 13.13) !


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 6:35