Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    oui ! on peut communier en état de péché mortel selon A Dumouch

    Partagez
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    oui ! on peut communier en état de péché mortel selon A Dumouch

    Message par tournicoti-tournicoton le Ven 2 Mar - 16:30

    Pour rappel des normes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Code de droit canonique n°916
    Qui a conscience d'être en état de péché grave
    ne célébrera pas la Messe ni ne communiera au Corps du Seigneur
    sans recourir auparavant à la confession sacramentelle,
    - à moins d'un motif grave
    - et qu'il ne soit dans l'impossibilité de se confesser;
    en ce cas, il n'oubliera pas qu'il est tenu par l'obligation de faire un acte de contrition parfaite, qui inclut la résolution de se confesser au plus tôt.

    C'est à dire on ne doit pas faire la communion sacramentelle
    sauf un cas de nécessité : motif grave etpas de confesseur.
    Ce qui excuse alors est la nécessité.

    Je ne vois pas ce qui dans la vie d'un laïc contemporain en occident peut le justifier,
    - un laïc n'ayant pas d'obligations de faire la communion, il n'y a pas de motif grave
    - un laïc qui fait la communion par définition il y a un prêtre pour le confesser.
    Il doit donc faire une communion spirituelle durant la Messe s'il y a une Messe, recevoir l'absolution et faire la communion privée.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Sujet: Re: HOMOSEXUEL & l'Eucharistie Dim 16 Sep 2007, 20:16
    Théophane a écrit:
    Peut-on après avoir commis un péché mortel communier
    si l'on a décidé de se confesser dans un bref délai ?

    Cher Théophane, oui on peut.
    L'Eglise le permet.
    L'ordre sacramentel est alors respecté (le pardon sacramentel précédant en intention la communion sacramentelle).

    Scandaleux par définition.
    et "pardon sacramentel par intention" est un oxymoron.

    supra

    Sujet: Re: HOMOSEXUEL & l'Eucharistie Ven 14 Sep 2007, 09:32

    Cher Le moine, comme pour tous les péchés mortels dont nous avons conscience, voici ce que demande l'Eglise:
    - Ne pas communier sacramentellement sans d'abord faire une de ces deux choses:
    1° Soit se confesser sacramentellement etr recevoir l'absolution.
    2° Soit s'engager intérieurement, après un acte de profonde contrition intérieure, à se confesser dès que ce sera possible.

    Faux !
    Ce n'est pas soit l'un soit l'autre comme une option : je me confesse ou je fais un acte de contrition.
    C'est : je ne dois pas faire la communion sacramentelle SAUF s'il y avait un motif grave + une impossibilité de se confesser.
    Chose qui dans la vie d'un laïc a peu de chances de se produire.

    D'autre part il n'y a pas de contrition parfaite en ce cas par définition.

    La raison en est que les sacrement ont une cohérence entre eux et
    signifient la vie, à savoir qu'on ne peut se remettre à parler cœur à
    coeur à un ami qu'on a blessé sans d'abord se réconcilier avec lui.
    Au dessus il viole la loi divine et maintenant la simple loi de la raison, en tirant d'un principe une conclusion qui lui est opposée.

    infra

    Sujet: Re: HOMOSEXUEL & l'Eucharistie Sam 15 Sep 2007, 20:17

    Et pourtant, afin de paraître en vérité devant Dieu,
    dès que nous avons
    conscience d'un péché mortel de faiblesse (et souvent, c'est juste le
    fait de regarder de manière impure une femme),
    il nous faut, sans nous
    désespérer, mais en vérité et sûrs de l'amour de Dieu, ne communier
    qu'avec la décision de nous confesser dès que possible
    .
    Cette attitude d'humilité ne peut nous nuire. Le publicain de la parabole le prouve.

    Faux : il ne faut pas communier. Sauf si une necessité l'imposait : motif grave + impossibilité de se confesser.

    infra pourtant

    Sujet: Re: HOMOSEXUEL & l'Eucharistie Ven 21 Sep 2007, 18:45

    Le Christ, dans le sacrement de l'Eucharistie se donne
    infiniment, il ne mesure pas son don à la valeur de notre accueil.

    Justement si. Car ce qui se réalise dans la COMMUNION, c'est une COMMUNION.
    Donc il faut être deux, exactement comme dans l'acte d'amour qu'est le mariage.
    Autrement dit, de même que si on accueille une femme sans l'aimer, elle
    est certes là mais le mariage est mort, de même, communier au Christ en
    état de péché mortel, c'est (comme dit saint Paul) manger sa propre
    condamnation.

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 18:51