Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Techniques de procréation, FIV (Dumouch / Catéchisme)

    Partagez
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Techniques de procréation, FIV (Dumouch / Catéchisme)

    Message par cathodeparisi le Sam 3 Mar - 11:20

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Posté le: Mar 18 Oct 2005 à 5:28
    Je sais que l'Eglise n'est pas pour les FIV. Mais c'est la seule position de toute la théologie catholique, qui n'est pas logique à mes yeux. Je vous jure, ça ne colle pas pour moi. Pourtant, j'ai cherché...
    L'Eglise voit dans le don des corps un acte d'amour. Mais une FIV, c'est un acte d'amour sans plaisir, dans le sacrifice).
    Sacrifice ?
    Bref, pourquoi ne pas faire une FIV?
    Posté le: Mar 18 Oct 2005 à 12:50
    ce sacrement ne saurait se célébrer en éprouvette.
    Mais moi, ce que je vois, c'est que l'éprouvette n'est rien. c'est bien l'acte d'union amoureuse des époux qui est là, devant Dieu (d'ailleurs, lui, il crée bien l'âme, éprouvette ou non)...
    Posté le: Mar 18 Oct 2005 à 17:25
    Par contre, se priver du plaisir pour l'amour et pour la fécondité, avouer que c'est plutôt héroïque.
    La conception de l'héroïcité par privation de plaisir est complètement tordu et malsaine. C'est même contre-nature pour un catholique (mais si ! mais si!).
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Ce que dit l'Eglise

    Message par cathodeparisi le Sam 3 Mar - 11:20

    Catéchisme n°2376
    Les techniques qui provoquent une dissociation des parentés, par l’intervention d’une personne étrangère au couple (don de sperme ou d’ovocyte, prêt d’utérus) sont gravement déshonnêtes. Ces techniques (insémination et fécondation artificielles hétérologues) lèsent le droit de l’enfant à naître d’un père et d’une mère connus de lui et liés entre eux par le mariage. Elles trahissent " le droit exclusif à ne devenir père et mère que l’un par l’autre " (CDF, instr. " Donum vitæ " 2, 1).
    Catéchisme n°2377
    Pratiquées au sein du couple, ces techniques (insémination et fécondation artificielles homologues) sont peut-être moins préjudiciables, mais elles restent moralement irrecevables. Elles dissocient l’acte sexuel de l’acte procréateur. L’acte fondateur de l’existence de l’enfant n’est plus un acte par lequel deux personnes se donnent l’une à l’autre, il " remet la vie et l’identité de l’embryon au pouvoir des médecins et des biologistes, et instaure une domination de la technique sur l’origine et la destinée de la personne humaine. Une telle relation de domination est de soi contraire à la dignité et à l’égalité qui doivent être communes aux parents et aux enfants (cf. CDF, instr. " Donum vitæ " 2, 5). " La procréation est moralement privée de sa perfection propre quand elle n’est pas voulue comme le fruit de l’acte conjugal, c’est-à-dire du geste spécifique de l’union des époux ... Seul le respect du lien qui existe entre les significations de l’acte conjugal et le respect de l’unité de l’être humain permet une procréation conforme à la dignité de la personne " (CDF, instr. " Donum vitæ " 2, 4).
    Catéchisme n°2378
    L’enfant n’est pas un dû, mais un don.
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Re: Techniques de procréation, FIV (Dumouch / Catéchisme)

    Message par cathodeparisi le Sam 3 Mar - 11:42

    Benoît XVI, Discours à l'Académie pontificale pour la vie, 25 février 2012
    (magistère authentique - Code de droit canonique n°753 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    vous avez en effet choisi de rappeler et de prendre en compte avec attention la dimension morale, cherchant les voies d’une évaluation diagnostique correcte et d’une thérapie qui puisse corriger la cause de l’infertilité. Cette approche est motivée par le désir non seulement de donner un enfant au couple, mais de rendre aux époux leur fertilité et toute la dignité d’être responsables de leurs propres choix procréatifs, pour être collaborateurs de Dieu par la génération d’un nouvel être humain
    .
    l’union de l’homme et de la femme cette communauté de vie et d’amour qu’est le mariage constitue le seul « lieu » digne pour appeler à l’existence un nouvel être humain, qui est toujours un don
    .
    C’est mon souhait, par conséquent, d’encourager l’honnêteté intellectuelle de votre travail, expression d’une science qui maintient en éveil son esprit de recherche de la vérité, au service du bien authentique de l’homme, et qui évite le risque d’être une pratique simplement utilitariste.
    Les désirs légitimes de procréer du couple qui se trouve dans une situation d’infertilité doivent donc trouver, avec l’aide de la science, une réponse qui respecte pleinement leur dignité de personnes et d’époux. L’humilité et la précision avec laquelle vous approfondissez cette problématique, considérée par certains de vos collègues comme désuète par rapport à la fascination de la technologie de la fécondation artificielle, méritent encouragements et soutien. A l’occasion du dixième anniversaire de l’encyclique Fides et Ratio, je rappelais comment « le gain facile ou, pire encore, l’arrogance de vouloir se substituer au Créateur jouent, parfois, un rôle déterminant.
    L’Eglise prête une grande attention aux souffrances des couples infertiles, elle s’en préoccupe et, précisément à cause de cela, encourage la recherche médicale. La science n’est pas à l’heure actuelle en mesure de répondre aux désirs de tant de couples… J’aimerais donc rappeler aux époux qui vivent une situation d’infertilité, que ce n’est pas pour autant que leur vocation matrimoniale est frustrée.
    Là, donc, où la science ne trouve pas de réponse, la réponse qui donne la lumière vient du Christ.
    Eminents scientifiques, vous tous membres de l’Académie soucieux de promouvoir la vie et la dignité de la personne humaine (...) Ne cédez plus à la tentation de vous occuper du bien de la personne en le réduisant à un simple problème technique ! L’indifférence de la conscience par rapport au vrai et au bien constitue une dangereuse menace pour un authentique progrès scientifique.

    Contenu sponsorisé

    Re: Techniques de procréation, FIV (Dumouch / Catéchisme)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 19:02