Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Condamnation du Saint Office

    Partagez
    avatar
    Sebdeponch

    Messages : 158
    Date d'inscription : 11/02/2012
    Age : 41
    Localisation : Région Lyon Beaujolais

    Condamnation du Saint Office

    Message par Sebdeponch le Dim 11 Mar - 14:10

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    A.D me dit que cette condamnation ne vaut rien suite à la canonisation de Soeur Faustine dont j'avoue ne rien connaitre si ce n'est qu'elle était polonaise comme JPII. Cela me semble trop façile! Je me permets de poser la question aux gens si calés qui fréquentent ce forum!
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 14:43

    Cher Seb, je viens de trouver ceci : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Vous y trouverez des réponses intéressantes (même si aucune n'a trait directement au texte de condamnation que vous citez). On y apprend entre autres choses, que Sainte Faustine n'a pas été condamnée pour ce que Dumouch et quelques autres avancent.... Je n'ai pas beaucoup de temps, je reviendrai plus tard avec d'autres infos prière


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 15:01

    Je lis ceci :

    Arnaud Dumouch — 09/03/2012 17:29:30:
    Encore cette vieille mise à l'Index en 1930 du Père Getino pour sa théorie de l'illumination finale par une grâce à l'heure de la mort. Cela fait belle lurette que cette suspicion est levée grâce à Jean-Paul II et à sainte Faustine. Mais évidemment, comme Sebdeponch ne reconnait plus les papes après Pie XII, il n'a pas suivi la fin de cette histoire : Voici l'histoire :

    Il faut remarquer que Faustine Kowalska fut mise à l'index par le Saint Office en 1959 à cause de ses œuvres suspectes d’hérésie. Après une tentative avortée de convaincre le pape Pie XII de signer une condamnation, le cardinal Alfredo Ottaviani du Saint-Office a inclus ses livres sur une liste qu'il a présenté au pape Jean XXIII. Le pape a signé le décret qui a placé ses œuvres dans l'index des livres interdits et ils y sont restés plus de 20 ans. Le Père Polonais Sopoćko a été durement réprimandé, et tout son travail de publication de Faustine a été supprimé. Toutefois, Mgr Eugeniusz Baziak, l'archevêque de Cracovie, a permis aux religieuses de maintenir l'image du Christ miséricordieux dans leur chapelle pour que ceux qui voulaient continuer à prier avant de pouvoir le faire.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Index_Librorum_Prohibitorum
    Le motif de cette mise à l'index n'a pas été clairement précisé par le saint Office mais tout indique que c'est dans la ligne de celle du Père espagnol Luis G. Alonso Getino sur l'illumination finale dans la mort : « Le 5 mars 1936, le Saint-Office inscrivait dans l'Index des livres prohibés le livre de Luis G. Alonso Getino, Del gran numero de los que se salvan y de la mitigación de las penas eternas (Madrid, f.e.d.a., 1934). Le 6 mars 1936, l'Osservatore Romano commentait ainsi cette mise à l'Index :
    « Cette condamnation mérite qu'on y attache une importance particulière et qu'on la signale tout de suite à l'attention des fidèles pour le tort très grave que pourrait leur causer la lecture du livre en question (…)
    Dans ladite publication, on défend en outre, ex professo une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. »

    Canonisée par Jean-Paul II le 30 avril 2000, sainte Faustine Kowalska est avec Marthe Robin, une de celle qui VOIT DE SES YEUX, la mort comme un passage. Il y a parfois d’intéressants de retournements de l'histoire.

    Voici l'un des textes de sainte Faustine :

    Citation:
    « Sainte Faustine, Petit journal 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse.A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
    Mais horreur! Il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaignent. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
    Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »

    Le passage en gras est bien une illumination finale par une grâce :

    A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême

    Je ne vois pas ce que cela peut être d'autre. Ca se passe bien à l'heure de la mort et non après la mort (au sens de Dumouch = passage). .


    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 15:06

    Sebdeponch a écrit:http://fr.gloria.tv/?media=266005
    A.D me dit que cette condamnation ne vaut rien suite à la canonisation de Soeur Faustine dont j'avoue ne rien connaitre si ce n'est qu'elle était polonaise comme JPII. Cela me semble trop façile! Je me permets de poser la question aux gens si calés qui fréquentent ce forum!

    Il ne dit pas que cette condamnation ne vaut rien : il dit qu'une mise à l'Index n'est pas condamnation mais suspiscion ! Et c'est vrai puisque saint TThomas et sainte Faustine ont été d'abord mis à l'Index :

    Je mets sa réponse :

    Arnaud Dumouch — 09/03/2012 17:50:21:
    sebdeponch — 09/03/2012 17:30:29:Si pour la date. Pas pour la doctrine et le dépot de la foi en matière d'erreur de danger pour les âmes. Mais c'est l'Amour des nouveautés votre principe, pas le sauvetage des naufragés!

    REPONSE : Pensez vous. Le Saint Office mettait en 1930 et 1959 une suspision sur la possibilité d'une grâce à l'heure de la mort pour défendre le thomisme qui niait cela. Et cette suspiscion est tombée depuis 1981 comme le montre la canonisation de sainte Faustine.

    Mais ma thèse va plus loin. C'est le père Drwell qui, récemment, soutenait encore une simple illumination finale. Pour ma part, je soutiens carrément que nous verrons tous de nos yeux le Christ dans sa gloire, accompagné des saints et des anges, à l'heure de notre mort.

    C'est une hypothèse que le pape Benoît XVI propose à l'Eglise dans son encyclique Spe Salvi n° 47 :

    Citation:

    « 47. Certains théologiens récents sont de l'avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec le Christ est l'acte décisif du Jugement. Devant son regard s'évanouit toute fausseté. C'est la rencontre avec Lui qui, nous brûlant, nous transforme et nous libère pour nous faire devenir vraiment nous-mêmes. Les choses édifiées durant la vie peuvent alors se révéler paille sèche, vantardise vide et s'écrouler. Mais dans la souffrance de cette rencontre, où l'impur et le malsain de notre être nous apparaissent évidents, se trouve le salut. Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation certainement douloureuse, comme « par le feu ». Cependant, c'est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d'être totalement nous-mêmes et avec cela totalement de Dieu. Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour. En fin de compte, cette saleté a déjà été brûlée dans la Passion du Christ. Au moment du Jugement, nous expérimentons et nous accueillons cette domination de son amour sur tout le mal dans le monde et en nous. La souffrance de l'amour devient notre salut et notre joie. Il est clair que la « durée » de cette brûlure qui transforme, nous ne pouvons la calculer avec les mesures chronométriques de ce monde. Le « moment » transformant de cette rencontre échappe au chronométrage terrestre – c'est le temps du cœur, le temps du « passage » à la communion avec Dieu dans le Corps du Christ.[39] Le Jugement de Dieu est espérance, aussi bien parce qu'il est justice que parce qu'il est grâce. S'il était seulement grâce qui rend insignifiant tout ce qui est terrestre, Dieu resterait pour nous un débiteur de la réponse à la question concernant la justice – question décisive pour nous face à l'histoire et face à Dieu lui-même. S'il était pure justice, il pourrait être à la fin pour nous tous seulement un motif de peur. L'incarnation de Dieu dans le Christ a tellement lié l'une à l'autre – justice et grâce – que la justice est établie avec fermeté: nous attendons tous notre salut « dans la crainte de Dieu et en tremblant » (Ph 2, 12). Malgré cela, la grâce nous permet à tous d'espérer et d'aller pleins de confiance à la rencontre du Juge que nous connaissons comme notre « avocat » (parakletos) (cf. 1 Jn 2, 1). »

    Et c'est vrai que ce texte de Benoît XVI est intéressant puisqu'il parle de conversion, salut et purification face au Christ et dans le jugement dernier. Voilà qui est effectivement nouveau !
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 15:31

    Mon pauvre Dejean, vous n'en avez pas encore assez de radoter vos sempiternels copier/coller ? Quand allez-vous enfin redescendre de votre petit nuage et cesser de croire que le Saint Père parle de vous quand il dit "certains théologiens récents" ? Pdr

    Mais comment peut on être à la fois aussi intelligent et aussi sot ? Le passage en gras du texte du Petit Journal que vous prenez pour appui de votre thèse de l'illumination finale ne décrit évidemment pas un "mort qui se trouverait dans ce passage que vous avez rendu interminable, mais un A.G.O.N.I.S.A.N.T !!!!!, c'est à dire une personne qui est en train de mourir. Mais enfin ayez un peu de jugeotte : comment Sainte Faustine pourrait-elle s'étonner "qu'au dehors rien ne se passe" sur le visage d'un mort ? boulet



    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 15:38

    Muriel-Isabel a écrit:Mon pauvre Dejean, vous n'en avez pas encore assez de radoter vos sempiternels copier/coller ? Quand allez-vous enfin redescendre de votre petit nuage et cesser de croire que le Saint Père parle de vous quand il dit "certains théologiens récents" ? Pdr

    Mais comment peut on être à la fois aussi intelligent et aussi sot ? Le passage en gras du texte du Petit Journal que vous prenez pour appui de votre thèse de l'illumination finale ne décrit évidemment pas un "mort qui se trouverait dans ce passage que vous avez rendu interminable, mais un A.G.O.N.I.S.A.N.T !!!!!, c'est à dire une personne qui est en train de mourir. Mais enfin ayez un peu de jugeotte : comment Sainte Faustine pourrait-elle s'étonner "qu'au dehors rien ne se passe" sur le visage d'un mort ? boulet


    Le Saint Père parle de moi ?

    Je suis qui selon vous ? Dumouch ?

    Quant au fait que cela se passe alors dans les derniers râles ou, comme le dit Sainte Faustine, alors que tout extérieurement est fini, peu importe : C'EST UNE ILLUMINATION FINALE PAR UNE GRÂCE (sainte Faustine), ou par la vision du Christ (Benoît XVI).
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 16:14

    Sebdeponch a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    A.D me dit que cette condamnation ne vaut rien suite à la canonisation de Soeur Faustine dont j'avoue ne rien connaitre si ce n'est qu'elle était polonaise comme JPII. Cela me semble trop façile! Je me permets de poser la question aux gens si calés qui fréquentent ce forum!

    Bon, laissons tomber Dejean et sa cécité neurologique... et passons aux choses sérieuses :

    Ce sont les écrits de Getino qui ont été mis à l'index pour cette histoire de thèse de l'illumination finale, hors personne ne peut produire de réhabilitation de Getino. Quant à la mise à l'index de Sainte Faustine, elle ne l'a été que pour des question relatives au fait qu'elle n'était pas une érudite et n'avait pas un très grande instruction. Pour des questions de ponctuation ayant modifié le sens de quelques phrases... Bref, c'est après avoir pris en considération cela que l'autorité a réhabilité Sainte Faustine, qui de toute façon ne dit pas la même chose que Getino.



    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 16:25

    Je veux bien Mumu ! N'empêche que sainte Faustine parle explicitement d'une illumination finale "alors que tout semble fini extérieurement" et du refus lucide de certains de cette grâce ultime.

    Moi, j'appelle cela une "illumination fin,ale"...
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 16:31

    Pour être plus précise :

    Soeur Faustine est admise au couvent de la congrégation des sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à l'âge de 20 ans, le 1er août 1925. Elle y prononçe ses vœux le 30 avril 1926, et prend le nom de sœur Marie Faustine du Saint-Sacrement...

    En 1958, le Saint-Siège publia un document qui condamnait les travaux de l'Institut de la Miséricorde divine. Par la suite on attribua cette condamnation à des interprétations erronées faites par des théologiens qui n'avaient pas tenu compte du manque d'éducation de sœur Marie Faustine qui maniait mal l'orthographe et la ponctuation ; il en résulte dans son journal beaucoup de phrases peu claires que l'on avait comprises comme des propositions hérétiques. Quoi qu'il en soit, le père Sopoćko reçut une sévère réprimande, et tout ce qu'il avait fait fut supprimé.

    Bref, voici ce qu'a cru à tort discerner chez Sainte Faustine et qui concerne

    Dans ladite publication, on défend en outre, ex professo une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. »

    Donc voici le jugement de Getino, qui à ce jour n'a pas été réhabilité. Et voici ce que donc ne dit pas Sainte Faustine et que les théologiens avaient cru comprendre de ses écrits.

    Non Dejean, ce n'est pas une illumination finale au sens où vous l'entendez. Ah c'est quelque chose ça hein.. Laughing


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 16:34

    Moi , je n'entends rien. Je vois juste que sainte Faustine défend dans ses écrits une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. ahhaha!
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 17:05

    Dejean a écrit:Moi , je n'entends rien. Je vois juste que sainte Faustine défend dans ses écrits une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. ahhaha!

    Et bien c'est précisément tout le problème avec votre interprétation fantaisiste des écrits de Sainte Faustine. Jamais elle n'a défendu la thèse de l'illumination finale au moment de la séparation du corps (thèse de Getino toujours pas réhabilité).
    Après étude de ses textes, les théologiens se sont aperçus qu'ils avaient mal interprété ses écrits et que Sainte Faustine ne professeient pas les théories de l'hérésiaste Getino, mais l'obtention d'une grâce spéciale pour les agonisants, accordée par l'intercession de sa prière (chapelet de la miséricorde).
    Il suffirait que vous compreniez cela, pour ENFIN, commencer à discerner ce qui cloche dans la "théologie " d'AD.


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 17:25

    Mais oui ! Causez toujours chère Mumu ! Moi je lis le texte et il est clair !


    Dernière édition par Dejean le Dim 11 Mar - 17:40, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 17:38

    AHHAHAAH!!! oups , me suis encore trompée de bouton ! Je voulais cliquer sur "citer", à la place j'ai cliqué sur "éditer" ! Deuxième fois désolée, attends vais essayer de corriger ça...


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 17:40

    Dans ce cas là, vous devez réparer votre erreur immédiatement.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 17:41

    Ah ben trop tard... vous l'avez effacé. Bon promis je vais faire plus attention désormais.


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 17:42

    Dejean a écrit:Dans ce cas là, vous devez réparer votre erreur immédiatement.

    LOL! oui merci bien, ça va être dur maintenant que vous avez tout effacé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 17:53

    Je le remets :

    Mais oui ! Causez toujours chère Mumu ! Moi je lis le texte et il est clair !

    « Sainte Faustine, Petit journal 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
    Mais horreur! Il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaignent. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
    Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »


    Tout y est : le moment de clarté à l'agonie, la possibilité de rejeter ou d'accepter la grâce ! Désolé !
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 18:11

    Dejean a écrit:Je le remets : Merci Dejean !

    Mais oui ! Causez toujours chère Mumu ! Moi je lis le texte et il est clair !

    « Sainte Faustine, Petit journal 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
    Mais horreur! Il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaignent. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
    Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »


    Tout y est : le moment de clarté à l'agonie, la possibilité de rejeter ou d'accepter la grâce ! Désolé !

    Et oui ! cause toujours Mumu !! Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

    AGONIE, définition : Moment PRECEDANT la mort. Et puisque j'y suis, je rajoute ça :

    Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures.

    Ce qui suffit à convaincre n'importe quel esprit (enfin presque n'importe quel esprit), que Sainte Faustine parle d'un AGONISANT, c'est à dire de quelqu'un qui n'est pas encore mort (sinon je peux aussi vous le traduire en plusieurs langues si ce n'est pas assez clair). Comme je le soulignais plus haut, quel intérêt de dire ça d'un mort qui ne peut évidemment plus réagir aux choses extérieures ni donner aucun signe quel qu'il soit.


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Invité le Dim 11 Mar - 18:18

    Votre objection est que cela se passe avant la mort ?

    Mais c'est très bien ! Vous êtes donc d'accord avec Dumouch.

    Saint Faustine, quant à elle, décrit une curieuse agonie : A l'extérieur, tout semble fini ! Et il n'en est rien ! Une puissant rayons de la grâce vient.

    Je me dis que, là où il est, le père Getino doit bien rire de vous et du saint Office qui écrivait :

    Dans ladite publication, on défend en outre, ex professo une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. »
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Admin le Dim 11 Mar - 18:32

    Dejean a écrit:Votre objection est que cela se passe avant la mort ?

    Mais c'est très bien ! Vous êtes donc d'accord avec Dumouch.

    Saint Faustine, quant à elle, décrit une curieuse agonie : A l'extérieur, tout semble fini ! Et il n'en est rien ! Une puissant rayons de la grâce vient.

    Je me dis que, là où il est, le père Getino doit bien rire de vous et du saint Office qui écrivait :

    Dans ladite publication, on défend en outre, ex professo une étrange théorie concernant une prétendue illumination spéciale que les âmes humaines recevraient de Dieu au moment de leur séparation du corps, et grâce à laquelle elles se convertiraient intimement et parfaitement au Créateur et seraient ainsi justifiées et sauvées. Il n'est pas nécessaire, certes, de beaucoup de paroles pour faire comprendre combien grave est le danger caché sous ces théories qui, non seulement n'ont aucun fondement dans la Révélation, mais sont même en contradiction avec elle et avec le sentiment commun de l'Église. »

    Arg!!! vous êtes désespérant. Vous ne me ferez pas tourner en bourrique mon cher, parce qu'à cela j'ai déjà répondu sur ce fil !


    Et bien c'est précisément tout le problème avec votre interprétation fantaisiste des écrits de Sainte Faustine. Jamais elle n'a défendu la thèse de l'illumination finale au moment de la séparation du corps (thèse de Getino toujours pas réhabilité).
    Après
    étude de ses textes, les théologiens se sont aperçus qu'ils avaient mal
    interprété ses écrits et que Sainte Faustine ne professeient pas les
    théories de l'hérésiaste Getino, mais l'obtention d'une grâce spéciale pour les agonisants, accordée par l'intercession de sa prière (chapelet de la miséricorde).
    Il suffirait que vous compreniez cela, pour ENFIN, commencer à discerner ce qui cloche dans la "théologie " d'AD.

    Je commence à avoir l'index qui me chatouille... si vous me pondez encore un commentaire aussi crétin, je le supprime. Laissez à présent s'exprimer ceux qui seront à même d'apporter un éclairage plus conforme à la doctrine catholique sur la question posée par Sebdeponch. Bonne soirée !


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    DomineDeusRex

    Messages : 244
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Age : 27
    Localisation : Québec

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par DomineDeusRex le Lun 12 Mar - 4:32

    Cher Dejean: Rome a parlé, la cause a été entendue.

    Contenu sponsorisé

    Re: Condamnation du Saint Office

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 18:54