Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    religion egyptienne antique : préparation complémentaire au christianisme selon a. Dumouch

    Partagez
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    religion egyptienne antique : préparation complémentaire au christianisme selon a. Dumouch

    Message par tournicoti-tournicoton le Mer 14 Mar - 22:49

    Il n'y pas que le culte des reliques et la proscription de l'incinération que l'Eglise ait héritée des cultes égyptiens : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    l’Égypte antique inspire notre A., et ceci d'autant plus étonnamment que le judaïsme est présenté comme une religion barbare.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Sujet: Re: Résurrection de la chair chez les Chrétiens et les Egyptiens... Mer 24 Fév 2010, 07:34
    Cher Simon, je vous mets une chronique que j'avais réalisé et qui développe cet immense parallélisme entre ces deux religions :

    "Jésus enfant resta en Egypte jusqu'à la mort d'Hérode; ainsi s'accomplît cet oracle prophétique du Seigneur: « D'Egypte j'ai appelé mon fils ». (Mt 2, 15)
    La phrase est en apparence anodine. Son sens est pourtant profond et spirituel, comme toutes les paroles de Dieu...
    La religion de l'Egypte antique : "comme un christianisme enfantin"

    Voilà donc le sens de ce verset...

    [...]

    Au-delà des superstitions populaires qui divinisaient les bêtes, la religion de l’Egypte antique se révèle aujourd’hui étonnamment belle, et proche du christianisme. « Elle est comme un christianisme enfantin, raconté sous forme de personnages animaux ».
    Elle est à tel point apte à être mise en parallèle qu’on peut dire que nous tenons du judaïsme la foi dans le Dieu unique et de l’Egypte antique … presque tout le reste.

    On pourrait reconstituer un Credo égyptien à l’image du Credo chrétien de Nicée :
    ceux que la vulgarisation d'un profane intéresse liront le texte dans son intégralité.
    On relève juste :
    - La vie éternelle : à l’heure de la mort, ils croyaient en la survie de leur esprit (le bah) et de leur double psychique (le ka).
    - Le jugement dernier : l’ange de la mort, sous la forme du chacal Anubis venait les chercher.
    - Le salut par la droiture du cœur : là, leurs actions passées étaient pesées sur la balance et leur cœur devait être trouvé plus léger qu’une plume de la déesse Maat, « La Droiture ».
    - Le paradis et l’enfer, la communion des saints :

    plus tard : Osiris et Isis, préfigurations évidentes de Jésus et Marie ; Une allégorie de Jésus et Marie, et du salut chrétien par l'Alliance ; un passage joli : Livré par Satan (Seth) à la mort, Jésus mourut. N’est ce pas l’irrésistible supplication de Marie qui fit jaillir sa vie du tombeau ?
    réponse : non. Des auteurs spirituels le disent de l'Incarnation mais par manière de parler, puisque la cause que les prières de Marie et sa pureté aient pu causer l'Incarnation... est que Dieu ait ordonnée ainsi Marie à l'Incarnation.

    Et la vie de l’Eglise (pharaon et l’humanité), n’est-elle pas la fécondité de leurs cœurs unis...? Il ne faut pas s’étonner que l’Egypte soit devenue le premier pays conquis au Christianisme. C’est dans le sein de ses déserts que naîtra, avec une ferveur inégalée, la vie monastique. Ce pays avait reçu de manière unique, une préparation spirituelle à la révélation évangélique.

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 20:15