Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    L'élection de Corneille

    Partagez
    avatar
    DomineDeusRex

    Messages : 244
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Age : 27
    Localisation : Québec

    L'élection de Corneille

    Message par DomineDeusRex le Mer 25 Avr - 22:24

    Le Christ est mort pour tous les hommes, personne n'est exclu de la grâce du salut: « le Christ Jésus s'est livré en rançon pour tous », nous dit saint Paul, I Tim. 2,6 Il est « le Sauveur de tous les hommes », I Tim. 4, 10 « victime de propitiation pour les péchés du monde entier ». I Jean 2, 2 « La grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, s'est manifestée. » Tite 2, 11 Les païens, eux aussi, sont appelés à entrer dans l'Eglise du Christ. L'élection du centurion romain Corneille et la vision de Pierre nous le montrent à l'évidence. cf. Act. 10, 1-48

    La « Bonne nouvelle » n'était pas destinée seulement aux Juifs mais à tous les peuples sans distinction: « Je constate en vérité que Dieu ne fait pas acception des personnes, mais qu'en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable », nous dit saint Pierre. Act. 10, 34-35

    Notre champ d'action s'étend à tous les hommes: « je me dois aux Grecs comme aux barbares, aux savants comme aux ignorants ». Rom. 1, 14

    Souvenons-nous que « nous tous, nous fûmes jadis fils de la rébellion, vivant selon nos convoitises charnelles, servant les caprices de la chair et les pensées coupables, si bien que nous étions par nature voués à la colère tout comme les autres... Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ, - c'est par grâce que vous êtes sauvés ! - avec lui Il nous a ressuscités et fait asseoir aux cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu par là démontrer dans les siècles à venir l'extraordinaire richesse de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus ». Eph. 2, 3-7 Avec insistance et pour plus de clarté encore l'Apôtre poursuit: « Car c'est bien par la grâce que vous êtes sauvés moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu. » Eph. 2,8

    Quelle reconnaissance de devons-nous pas à Dieu pour cette immense don de la foi ! Il nous a choisis entre des milliers pour nous conduire à la connaissance de la vérité, à la joie de l'amour, et cela sans aucun mérite de notre part ! Lui seul « nous a libérés de la servitude de la corruption pour nous faire entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu ». Rom. 8, 21 La meilleure manière de prouver notre gratitude, c'est de vivre saintement, conformément à notre foi; d'exprimer dans notre conduite la sublimité de notre certitude; de faire participer les autres à notre richesse en les amenant au Christ. La force conquérante de notre conviction ne serait-elle pas beaucoup plus grande si « l'amour du Christ nous pressait » II Cor. 5, 14 et si, logiquement, nous vivions notre foi ? L'amour du Christ et l'expérience quotidienne des richesses divines doivent nous pousser au zèle des âmes et à l'apostolat, au labeur sans repos et au sacrifice total. Par eux nous serons capables « d'être faibles avec les faibles afin de gagner les faibles; de nous faire tout à tous afin de les sauver tous ». I Cor. 9, 22.

    « Malheur à moi si je ne prêchais pas l'Evangile ! » s'écrie le grand apôtre des gentils. I Cor. 9,16 Et nous ? Avons-nous le droit de rester oisifs, de nous contenter d'une vie sans souci et de nos petites affaires quotidiennes ? Chacun a l'obligation grave de coopérer à l'extension du règne du Christ dans l'univers; obligation fondée sur l'union intime des membres avec la Tête. Ensemble, « nous formons un seul corps ». I Cor. 12, 13 Chaque membre y a sa place et sa responsabilité pour le bien du grand tout. Dans ce corps, Jésus continue à vivre et poursuit son oeuvre rédemptrice: le salut des âmes. La tâche est commencée, aux membres de la poursuivre. Tant que la grâce de salut n'a pas atteint tous les hommes, la mission universelle du Sauveur nous incombe. Les apôtres, les saints, les mystiques, les ascètes, les contemplatifs le savent: « je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Eglise ». Col. 1, 24 Tâche grandiose ! Par la prière, la souffrance patiemment supportée, par notre vie tout entière, « nous sommes les coopérateurs de Dieu ». I Cor. 3, 9 Chacun, dans son propre milieu, contribue à la croissance de l'Eglise du Christ. Bien des hommes n'appartiennent pas encore à cette Eglise; combien d'âmes, comme jadis Corneille, attendent pour recevoir la parole. Nous n'avons donc pas droit au repos !

    Seigneur, nous voulons être désormais de vrais apôtres, conscients de leur mission. Nous voulons vivre en vous, accomplir toutes nos actions avec vous et pour vous, prier avec un cœur apostolique , et penser davantage à vos intérêts et à ceux de la sainte Eglise.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 5:22