Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Le Père Roucou du SRI attaque l'Observatoire de la christianophobie

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1170
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Le Père Roucou du SRI attaque l'Observatoire de la christianophobie

    Message par Admin le Mar 3 Juil - 20:28

    rage

    Dire que c'est ce genre de sinistres prélats, de la trempe sans doute d'un curé de la Morandais apostat se positionnant ouvertement et publiquement POUR le mariage homo et l'adoption d'enfants par ces derniers, qui est à la tête du Service national pour les relations avec l’Islam (SRI) de la Conférence des évêques de France et que certains tartufes du net préfèrent à un bon prêtre parfaitement formé sur les questions de l'islam (l'abbé Pagès), qu'ils traînent dans la boue et persécutent ! Seigneur mais jusques à quand vas Tu nous laisser entre les griffes de ces loups féroces ?




    On nous a communiqué un courriel du 18 juin – repris sur le service en français de l’agence Zenit de Rome, le même jour – du Père Christophe Roucou qui dirige le Service national pour les relations avec l’Islam (SRI) de la Conférence des évêques de France, courriel dont l’objet est « Mise en garde à propos d’un mail et d’une vidéo qui circulent : Non au massacre des chrétiens d’Orient ! ». Voici le courriel du Père Roucou tel qu’il a été diffusé et en respectant son orthographe originale.

    Après enquête auprès des services du Quai d’Orsay, je peux vous informer que
    1 / la vidéo présentant soit disant un chrétien en train d’être égorgé est un faux, vous trouverez ci-dessous des éléments à propos de ce Monsieur Okasha et de sa télévision en Egypte.
    2 / Même sur cette chaîne privée égyptienne cette vidéo n’a pas été présentée comme le meurtre d’un chrétien, ceci en dit long sur les méthodes de cet « observatoire de la christianophobie ».
    3/ Le courrier qui aurait été adressé à Mr Fabius comme ministre des affaires étrangères n’est, semble-t-il, jamais arrivé au Quai d’Orsay.
    Merci d’avertir les personnes qui vous envoient de tels messages de bien vouloir vérifier leurs sources.
    Il est trop facile d’en rajouter sur la peur de l’islam. Il est dangereux de diffuser des choses fausses sur les chrétiens d’Orient : cela ne sert guère leur cause !
    P. Christophe ROUCOU, Service national pour les Relations avec l’Islam, SRI, Conférence des évêques de France
    *
    Tawfik Okasha est un personnage sulfureux du paysage audiovisuel égyptien. Propriétaire de la chaîne (Les Pharaons) sur laquelle est diffusée son émission (L’Egypte aujourd’hui), il est réputé pour fabriquer de fausses informations et fait l’objet de multiples plaintes.
    La vidéo qu’il a diffusée le 4 juin est évoquée uniquement sur quelques sites islamiques, dans des termes totalement différents que ceux retenus par L’Observatoire de la christianophobie. Selon les informations que nous avons pu recueillir :
    - T. Okasha a donné à voir une vidéo dans laquelle on peut voir un jeune homme se faire égorger ;
    - dans son commentaire, il a indiqué qu’il s’agissait de Frères musulmans tunisiens s’attaquant à un de leurs compatriotes, coupable de ne pas partager leurs opinions politiques
    - il a, à partir de cette vidéo, exhorté les Egyptiens à ne pas voter Frères Musulmans aux prochaines élections présidentielles.
    - il s’agirait en fait d’une vidéo ancienne et connue des internautes arabes, qui serait celle d’un “agent américain” égorgé par des insurgés iraquiens
    - une plainte aurait été déposée en Tunisie contre T. Okasha
    *

    Quelques rapides réponses et commentaires à la charge du Père Roucou contre L’Observatoire de la Christianophobie.

    Préambule. Notre première information sur cet égorgement remonte au 4 juin dernier (mise en ligne à 17 h) et a repris les éléments fournis par le journaliste et chercheur Raymond Ibrahim dans son article paru plus tôt le même jour (3 h du matin, heure locale, soit 9 h du matin, heure de Paris) sur le site américain Gatestone Institute (International Policy Council de New York), c’est-à-dire 8 heures plus tard. Il aura fallu quatorze jours au Père Roucou pour se manifester officiellement, mais à aucun moment, au cours de ces deux semaines, il n’a pris contact avec nous, menant, à partir d’une date que j’ignore mais qui est probablement concomitante ou postérieure à la mise en ligne le 9 juin de la publication sur ce blogue du courriel adressé la veille au Ministre des Affaires étrangères, sa propre enquête, ce qui était son droit le plus strict. Encore que nous interroger eût été une démarche plus élégante. Beaucoup de lecteurs de cette information nous ont demandé des précisions que je me suis efforcé de satisfaire dans l’exacte mesure de ma connaissance de ce dossier, connaissance que j’ai approfondie en interrogeant la source première américaine de cette diffusion, puis d’autres sources, signalant l’essentiel de ces démarches et des précisions fournies dans des articles ultérieurs et documentés.

    1. Affirmer d’emblée que la vidéo est un « faux » n’a guère de sens. La vidéo est, hélas, authentique. Le Père Roucou lui-même, après avoir qualifié de « faux » cette vidéo la signale d’ailleurs plus loin, après sa signature et au conditionnel, de « vidéo ancienne et connue des internautes arabes », et ajoute même, toujours au conditionnel que ce serait l’enregistrement « d’un “agent américain” égorgé par des insurgés iraquiens ». Ce ne sont que des allégations qui ne sauraient gommer le fait brut et abominable d’un jeune homme égorgé par des musulmans au nom de l’islam, et celui troublant d’une absence totale de compassion pour cette infortunée victime.

    L’authenticité de cette vidéo, indépendamment du lieu et de la date de son tournage, ne saurait donc être contestée. C’est la position de Raymond Ibrahim et du Père Samir Khalil Samir, SJ, qui n’ont pas moins de crédibilité que le Père Roucou.

    2. Nous n’avons jamais prétendu que Tawfiq Okasha, mulsulman lui-même, avait présenté cette vidéo comme celle du « meurtre d’un chrétien ». La qualité chrétienne de la victime a été évoquée par Raymond Ibrahim, par AsiaNews.it et par le Père Samir. Ils s’appuient sur des informateurs au Moyen-Orient, et sur la logique interne du document, notamment les invocations du narrateur que l’ont peut entendre et qui ont été traduites. Cela en dit plus sur les « méthodes » du Père Roucou que sur celles, supposées, « de cet “observatoire de la christianophobie” » que nous n’obligeons pas le responsable du SRI à apprécier mais dont nous lui contestons le droit d’en dénigrer gratuitement le travail d’information.

    3. Nous n’avons pas adressé de “lettre” à M. Fabius – avec un troisième conditionnel du Père Roucou – mais avons envoyé à son secrétariat un courriel le 8 juin. Ce courriel ne nous a pas été retourné avec la mention habituelle des courriels mal dirigés ou dont l’adresse courriel a changé, du type « Delivery to the following recipient failed permanently ». Notre courriel ne peut donc pas ne pas avoir abouti sous les yeux de quelqu’un du secrétariat au Ministère. N’ayant pas eu, après dix jours d’attente, l’honneur – contrairement au Père Roucou qui a obtenu « des services du Quai d’Orsay », mais sans autre précision, des informations – d’une réponse ou d’un accusé de réception à notre premier courriel, nous en avons adressé un second hier posant, à nouveaux frais, les mêmes questions, l’une particulière (« quelles sont informations dont les services du Ministère des Affaires étrangères disposent sur cette atrocité ») et l’autre générale (« que comptez-vous faire pour la défense des chrétiens d’Orient que cette horrible affaire rend plus urgente que jamais ? »), une démarche à laquelle se sont associés plus de 10 000 lecteurs de notre blogue.

    L’Observatoire de la Christianophobie n’est pas un lieu de polémique entre chrétiens, mais un blogue où les persécutions contre les chrétiens sont signalées, et encore ne pouvons-nous les mentionner toutes. Nous ne polémiquerons donc pas ici avec le Père Roucou, malgré même le ton polémique de son attaque. Nous avons, sur cette affaire, progressé avec prudence, citant nos sources, les interrogeant sur nos doutes et nos réserves, les commentant avec toutes les ressources de la logique et de la raison dont la Providence divine a bien voulu nous pourvoir, et les offrant aux lecteurs de ce blogue. Nous pouvons comprendre que le souci du dialogue interreligieux avec les musulmans – car, pour notre part, nous dialoguons avec les musulmans et non pas avec l’islam –, d’un organisme comme le SRI, lui fasse éprouver du malaise à la lecture d’un blogue qui signale les atroces persécutions dont les chrétiens sont les victimes notamment de la part de groupes, d’organismes et d’États islamistes. Nous nous battons quant à nous, et parfois avec véhémence, pour la vérité et pour les victimes. C’est un choix qui est nôtre et que rien ni personne ne nous fera abandonner.

    SEIGNEUR PRENDS PITIE prions


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 5:21