Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    La réalité de l'Enfer

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    La réalité de l'Enfer

    Message par Admin le Ven 3 Aoû - 11:19



    Ces dernières années a surgi un nouveau phénomène qui pourrait porter comme appellation celle de « néo-universalisme ». Il s’agit d’un mouvement de pensée selon lequel, il se pourrait que tous les hommes, sans exception, aillent au ciel. Les propagandistes de ce mouvement font souvent des affirmations telles que :

    « L’Église n’enseigne pas que quiconque en particulier est en enfer ».

    Ainsi dans cette lancée, les « néo-universalistes » citent des déclarations de personnes en vue dans l’Église ainsi que des documents ecclésiaux qui semblent corroborer leurs prétentions. Ces documents sont pris hors contexte et semblent confirmer cette thèse. Pourtant, si l’on prend bien soin de lire ces textes soigneusement, il est clair que l’Église n’affirme aucunement que personne n’est en enfer mais plutôt, qu’elle n’a jamais enseigné qu’un individu en particulier était en enfer.

    « Comment quelqu’un peut-il affirmer que l’enfer soit vide ? » Peut-on se demander ?

    L’Écriture est pleine de passages décrivant des personnes commettant des péchés spécifiques et qui n’iront pas au ciel :

    « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas ! Ni impudiques, ni idolâtres, ni adultères, ni dépravés, ni gens de mœurs infâmes, ni voleurs, ni cupides, pas plus qu’ivrognes, insulteurs ou rapaces, n’hériteront du Royaume de Dieu. » 1 Corinthiens 6, 9

    Puisque certains pratiquent incontestablement ces péchés, réprouvés par l’Écriture, sans se repentir jusqu’au jour de leur mort, comment alors l’enfer pourrait-il être vide ?

    Lire la suite : http://www.seigneurjesusetcoeurimmacule.org/article-la-realite-de-l-enfer-108777226-comments.html#anchorComment


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    CatholiquedeFrance

    Messages : 278
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Nord de la France

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par CatholiquedeFrance le Ven 3 Aoû - 14:52

    Prévoyant, du Haut de Sa Grandeur et de sa Majesté, les temps de "désorientation diabolique" que nous vivons actuellement, Notre-Dame (Que son Nom soit béni à tout jamais !) a confirmé en 1917 ce que Dieu (Que son Nom soit béni dans les siècles des siècles !) et sa Sainte Eglise ont toujours enseigné : soeur Lucie, la voyante de Fatima, est fidèle aux paroles de la Sainte Vierge qui se fait notre catéchiste, nous pouvons donc la croire ! Lucie témoignera sa vie durant, avec toute son énergie, de ce qu'elle a vu le 13 juillet 1917. Elle déclarera à maintes reprises, à des journalistes ou dans sa correspondance : « La terre s'ouvrit et nous nous trouvions, pour ainsi dire, au-dessus de l'enfer comme quelqu'un qui, sur une falaise, se trouverait au-dessus de la mer (...). J'entendais les cris. Il m'a semblé que l'enfer était tout près. »
    « Nombreux sont ceux qui se damnent... Beaucoup se perdront... Ne soyez pas surpris si je vous parle tant de l'enfer. C'est une vérité qu'il est nécessaire de rappeler beaucoup dans les temps présents, parce qu'on l'oublie : c'est en tourbillon que les âmes tombent en enfer. Eh quoi ? Vous ne trouvez pas bien employés tous les sacrifices qu'il faut faire pour ne pas y aller et empêcher que beaucoup d'autres y tombent ? »

    Post scriptum (personnel) : je suis convaincu que ceux qui prétendent qu'il n'y a personne en enfer (ou l'une des nombreuses autres variantes) SERONT TENUS PAR DIEU-JUGE POUR CO-RESPONSABLES de la chute éternelle de ceux qu'ils ont contribué à faire tomber par leurs propos, leurs écrits ou leurs enseignements erronés.
    avatar
    Sebdeponch

    Messages : 158
    Date d'inscription : 11/02/2012
    Age : 41
    Localisation : Région Lyon Beaujolais

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par Sebdeponch le Sam 4 Aoû - 13:57

    Bonjour. Au sujet de l'enfer, que penser de la destinée de papes qui seraient responsables de la mise à sac de l'Eglise catholique ?
    Et que penser de ce document et de cet entretien avec le père M.Martin...http://proposition.hautetfort.com/files/eglise.pdf
    avatar
    CatholiquedeFrance

    Messages : 278
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Nord de la France

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par CatholiquedeFrance le Sam 4 Aoû - 14:07

    Bonjour Sebdeponch, ça fait plaisir de vous revoir ! Bonnes vacances ? Oui, en ce qui concerne les Papes (surtout Paul VI et Jean-Paul II), c'est effectivement assez effrayant...
    avatar
    Sebdeponch

    Messages : 158
    Date d'inscription : 11/02/2012
    Age : 41
    Localisation : Région Lyon Beaujolais

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par Sebdeponch le Sam 4 Aoû - 15:03

    Bonjour CetF! Non je travaille en montagne et rentre le WE, mais j'ai l'impression d'etre en vacances! Et puis internet est remplacé par de saines lectures! Et c'est le prix à payer pour etre payé double!
    Ce qui me révulse dans cette histoire c'est de savoir que 6 protestants en clergiman ont formaté et imposé la nouvelle messe qui pour ma part sauf grâce spéciale a beaucoup de "chance" d'etre invalide. Les gens ont accepté ces nouveauté avec tellement de docilité que ce châtiment ne serait finalement pas immérité...
    Méditons ce passage de l'infâme Luther et comparons avec la théologie de B16:
    " Nous savons donc, comme il est confirmé par ce témoignage, que la “ nouvelle messe ” est l’oeuvre des protestants et des francs-maçons. Devons-nous être surpris de trouver par exemple des formules cabbalistiques dans l’Offertoire ?
    Pour connaître la pensée des protestants au sujet de la messe, lisons ce qu’écrivait Luther, fondateur de cette secte : “ Nous déclarons en premier lieu que notre intention n’a jamais été d’abolir absolument tout culte de Dieu, mais seulement de purger celui qui est en usage, de toutes les additions dont on l’a souillé : je parle de cet abominable Canon, qui est un recueil de lacunes bourbeuses ; on a fait de la messe un sacrifice ; on a ajouté des offertoires. La Messe n’est pas un sacrifice ou l’action du sacrificateur. Regardons-la comme sacrement ou comme testament. Appelons-la bénédiction, eucharistie, ou table du Seigneur, ou Cène du Seigneur, ou Mémoire du Seigneur. Qu’on lui donne tout autre titre qu’on voudra, pourvu qu’on ne la souille pas du nom de sacrifice ou d’action ” (Werke, t. xi, p. 774). “ Quand la messe sera renversée, je pense que nous aurons renversé la papauté ” (Contra Henricum Angliae Regem, Werke, t. x ; sec. ii)."
    avatar
    Sebdeponch

    Messages : 158
    Date d'inscription : 11/02/2012
    Age : 41
    Localisation : Région Lyon Beaujolais

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par Sebdeponch le Sam 4 Aoû - 15:12

    Maintenant je compare:
    Les affreuses conséquences de Vatican II.-
    On trouve, par exemple, sur le site du Diocèse d’Arras (dimanche 9 octobre 2011), sous le titre « Le sacrifice chrétien et Vatican
    II » une recension d’un livre du cardinal Ratzinger – assis actuellement sur le trône de Pierre – publié en 1968, et plusieurs fois
    réédité jusqu’en 2010, sous le titre de « La Foi chrétienne hier et aujourd’hui » (Editions du Cerf). Cet ouvrage est donc toujours
    d’actualité. Benoît XVI ne le renie pas.
    C’est pourquoi il est intéressant d’en prendre connaissance. En voici un extrait : « Joseph Ratzinger ne peut que constater qu’il
    nous est de plus en plus difficile d’admettre une théorie aussi cruelle qui situe la croix à l’intérieur d’un mécanisme de droit lésé
    et rétabli. Des textes de dévotion semblent même suggérer, écrit-il, que le Dieu de la Foi chrétienne réclamerait un sacrifice
    humain, celui de son propre Fils. « Autant cette image est répandue, autant elle est fausse » affirme-t-il. La croix n’est pas
    l’oeuvre de réconciliation que l’humanité offrirait à un Dieu courroucé, mais l’expression de l’amour insensé de Dieu qui,
    en l’Homme, se livre jusqu’au bout. (…) Ce qui compte dans la croix, écrit encore le théologien, ce n’est pas une accumulation
    de souffrances physiques, comme si la valeur rédemptrice de la croix consistait dans la plus grande somme de tourments de
    sa créature. Puis il s’interroge : « Comment Dieu pourrait-il prendre plaisir aux tourments de sa créature, voire de son Fils, et
    les considérer même comme la valeur à fournir pour racheter la réconciliation ? » Pour lui, la Bible et la Foi chrétienne
    authentique sont loin de telles idées. (…) N’est-ce pas une idée indigne que de représenter un Dieu exigeant l’immolation
    de son Fils pour apaiser sa colère ? A cette question le futur pape répond : « De fait, Dieu ne saurait être conçu de cette
    manière : une telle notion de Dieu n’a rien à voir avec l’idée de Dieu du Nouveau Testament. » Par cette affirmation, il remet les
    pendules du sacrifice chrétien, il réajuste l’empathie naturelle, indéfectible et inconditionnelle de Dieu envers l’homme. (…)
    Depuis Vatican II nous passons imperceptiblement de l’angoisse du « Dies irae » à l’ « Hymne à la joie », d’une pratique
    religieuse disciplinaire, en attente inquiète du jour de la colère divine, à une pratique de la foi en Christ qui accomplit la
    « christicité » (sainteté) de l’humain et, de ce fait, la libère du péché » Je rappelle que ce livre, écrit par le cardinal Ratzinger en
    1968 a été réédité en 2010 par … le même Benoit 16

    Contenu sponsorisé

    Re: La réalité de l'Enfer

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 12:00