Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Foi et Business

    Partagez
    avatar
    jjeesti

    Messages : 12
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 53
    Localisation : Estonie

    Foi et Business

    Message par jjeesti le Lun 5 Nov - 1:52

    Bonjour,

    L'objet de ce topique et de débattre au sujet de la conciliation entre les affaires et la foi catholique.

    Pour lancer le débat, je vais poser ici quelques fondamentaux, ceci basé sur mon expérience du milieu des affaires. J'ai personnellement détecté trois secteurs majeurs :
    1) l'industrie dans le sens large du terme. Les entreprises de ce secteur produisent un bien ou un service qu'elles vont donc commercialiser.
    2) le commerce, qui va permettre aux entreprises qui ont produit un bien " industriel" d'échanger ce bien contre la plupart du temps de l'argent.
    3) la finance, qui regroupe les banques et les assurances et de nombreux investisseurs privés , qui ne produit rien et ne commercialise rien. Son rôle unique est de faire de l'argent avec de l'argent au profit d'intérêts toujours très personnels. Quand on sait que les principaux investisseurs de la finance sont au Qatar, en Arabie Saoudite et autres.... Satan est à Wall Street. Petit précision : les banques et assurances proposent des services de type " industriel" tel que décrit ci-dessus mais sont également des intervenants majeurs du monde de la finance.

    Personnellement, j'interviens dans les domaines de l'industrie et du commerce et n'ai pas de souci pour concilier ces activités avec ma foi catholique. En fait, les choses ne sont pas si compliquées, il suffit d'avoir une éthique et de la respecter.

    J'en ai terminé avec ce premier topique et j'attends donc vos interventions constructives.

    Merci à tous.
    avatar
    CatholiquedeFrance

    Messages : 278
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Nord de la France

    Re: Foi et Business

    Message par CatholiquedeFrance le Lun 5 Nov - 8:00

    Cher frère, je fais partie d'un mouvement qui s'appelle la "Contre-Réforme Catholique". Nous nous sommes énormément interessés, depuis très longtemps, aux questions économiques et sociales. Instruits et éclairés par nos grands prédécesseurs, nous proposons plusieurs solutions capables de résoudre les drames humains et économiques contemporains. Vous pouvez en avoir un excellent aperçu, résumé, de ces travaux, sur notre site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] > Etudes Spéciales > Les 150 points de la Phalange > POINTS 101 à 150. Nous sommes aussi des disciples de l'admirable Mgr Freppel auquel un frère a consacré un merveilleux ouvrage (en plusieurs tomes); cet ouvrage parle en priorité et principalement des questions économiques et sociales et propose des solutions nouvelles et faciles pour ces questions laissées en jachère depuis trop longtemps par l'Eglise.

    Post Scriptum : j'ai oublié de vous dire que j'exerce une profession NON Commerciale depuis de très nombreuses années et je n'ai pas d'expérience autre que livresque sur ces questions, même si elles m'intéressent beaucoup. Je suis donc loin d'être la personne idéale pour votre débat... mais je suis sûr que vous trouverez (il me semble que les points que je vous ai indiqués répondent très bien à votre questionnement).
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: Foi et Business

    Message par tournicoti-tournicoton le Lun 5 Nov - 11:54

    Bonjour

    pour partager avec des exemples concrets :

    - au niveau pratique : en France se développent les SEL et les SCOP

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    * SCOP :
    ecrits de françois Espagne : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    présentation : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    * SEL : l'idée est de se passer de la monnaie en constituant des reseaux locaux d'échange des ressources et des besoins.

    on pourrait dire aussi UFC que Choisir et les sites de dons : donnons, recupe, etc

    ceci comme signe que le capitalisme a des fissures, et que sans arriére plan philosophique, spontanément, des personnes essaient de rapiécer, corriger les effets pervers.

    - philosophique : au canada le mouvement catholique des bérets blancs : le crédit social.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Le carlisme a aussi mené une réflexion sur une alternative au capitalisme.

    Il ne faut pas oublier que ce sont les chrétiens sociaux au début de la Troisième République qui voulaient faire voter des lois sur le travail respectueuses de la personne. le Front Populaire vient presque 70 ans plus tard et dans un tout autre climat. A Voiron nous avons par exemple les premiers syndicats féminins : ils sont catholiques.
    Comme l'indique CdF il y avait à cette époque une vraie force catholique qui avait un poids dans le pays réel. Mgr Freppel, la Tour du Pin, Albert de Mun, etc
    Ce n'est pas exactement la question mais je crois que le F.N. et son président avec ses blagues nauséeuses et sa vie dissolue a justement empêché la création d'un courant catholique fort, ainsi qu'il peut exister en Pologne ou en Hongrie. Qui aurait structuré la société, non seulement avec une représentation partisane, élective, mais avec des institution professionnelles, des associations, une prise en charge des laissés pour compte, etc.

    A mon sens c'est comme cela que se fera la reconquête : Mgr Lefebvre par exemple disait qu'il était plus important de construire des écoles que des églises.

    Le P. Regimbald le dit dans une de ses video - qu'une bonne personne a eu l'excellente idée de mettre sur GTV - il faut reconstituer des communautés autonomes, auto-suffisantes. Dans l'ancien temps il n'y avait pas de communes mais des paroisses. On n'achetait pas chacun sa tondeuse à gazon pour l'utiliser tout au plus 1 jour par semaine durant 6 mois de beaux temps, on en achetait une collective. On avait pas de boulot ? c'est le curé qui faisait aussi des démarches pour en trouver, car il connaissait tous et chacun. C'est un exemple, mais je crois révélateur. Une communauté par définition devrait être autonome. Chaque "paroisse" devrait travailler à créer cette unité, cette suffisance.

    le capitalisme fait l'inverse : il met tout en concurrence, sur un critère abstrait de prix, de mode.
    Il se base sur une définition de la propriété fausse, qui a préludé à la Révolution française : comme d'un droit absolu sur les choses. Chacun chez soi et restez y. Il n'y avait pas de barbelés dans l'Ancienne France, les pâtures étaient pour une partie "communes", plusieurs générations viviaient ensemble sans qu'on se préoccupe de savoir qui était LE propriétaire de la maison, chacun contribuait à sa façon à la vie "commune", comme dans une communauté religieuse du reste.

    Reformer la structure : entreprises, loi, etc est vain. Tout cela suit le réel, c'est lui qu'il faut modifier.

    Les Turcs chez nous font ainsi, ils achètent des biens immobiliers en ruine , et les retapent. Pas question d'entreprise, de parts sociales, de points de retraite, ils font cela en famille, en communauté et nulle crainte ils s'enrichissent. En dix ans toute une famille a pourvu ses membres d'une maison, d'une autre louée pour avoir un revenu. Les femmes ne savent pas lire, les enfants font des études, ils ont leur mosquée, ils ont même le luxe de pouvoir faire des dons (évergétisme) à la commune, au club de foot, même à la paroisse "catholique"...

    Nous avons restauré une chapelle cette année, et commençons une autre : budget annuel estimé : 80.000 euros. Budget réel : 2.400 euros.
    Tout le reste : des dons, des coups de mains, une entreprise prête deux heures un camion grue, untel donne du bois à abattre pour la charpente, un maçon prête l’échafaudage, un Compagnon du tour de france fait les plans, un retraité apprend à manier les outils, etc

    C'est comme cela qu'on a fait durant le temps que l'Eglise était là pour s'occuper de nous. Depuis qu'elle nous a abandonnée dans les années 1960 chacun est livré à lui même, et tout devient payant. Vous voulez abattre un arbre chez vous : il n'y a rien de si naturel que d'abattre un arbre, on vous facture 500 euros, presque un SMIC. C'est de la folie.

    Réflexions en vrac

    sur un sujet de grand intérêt.
    avatar
    jjeesti

    Messages : 12
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 53
    Localisation : Estonie

    Re: Foi et Business

    Message par jjeesti le Lun 5 Nov - 16:01

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour vos réponses qui méritent un temps de consultation et de réflexion.
    Je reviens vers vous au plus vite.

    Bien cordialement.
    avatar
    jjeesti

    Messages : 12
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 53
    Localisation : Estonie

    Re: Foi et Business

    Message par jjeesti le Lun 5 Nov - 18:25

    Bonsoir,

    Un article très intéressant paru dans la revue The Economist du 6 octobre 2012. P69, au sujet de Sir Richard Branson qui va mettre en place son "Plan B" : "How can business change the world for the better". Donner de la morale aux affaires... SRB, une personne de qualité avec une solide éthique. Pour moi un mantor.
    Pour en savoir plus contactez moi par email SVP.

    Bien cordialement.

    Contenu sponsorisé

    Re: Foi et Business

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 6:34