Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1170
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par Admin le Jeu 16 Fév - 12:41



    Messe avec la Commission théologique


    ROME, Mardi 1er décembre 2009 (ZENIT.org) - Le théologien véritable « évite la tentation de mesurer le mystère de Dieu à l'aune de son intelligence », fait observer Benoît XVI.

    Benoît XVI a présidé ce matin au Vatican une messe en la Chapelle Pauline avec les membres de la Commission théologique internationale qui a commencé lundi sa session plénière.

    _______
    Merci Oda Wink

    Le vrai théologien, a fait observer le pape, selon un résumé de Radio Vatican, ne cède pas à la tentation de mesurer le mystère de Dieu à sa propre intelligence, en vidant souvent de sens la figure du Christ, mais il est conscient de ses limites comme le furent les grands saints reconnus aussi comme de grands maîtres.

    Benoît XVI a cité les Mages venus d'Orient à Bethléem pour découvrir le Dieu qui s'est fait petit enfant : « Ce sont de grands spécialistes : ils peuvent dire où naît le Messie », mais la nouvelle « ne touche pas leur vie, ils restent extérieurs », ils peuvent « donner des informations, mais l'information ne devient pas formation pour leur vie ».

    « Et ainsi, à notre époque aussi, ces deux cents dernières années, nous observons la même chose. Il y a de grands savants, de grands spécialistes, de grands théologiens, des maîtres de la foi qui nous ont enseigné tant de choses. Ils sont pénétrés d'Ecriture Sainte dans le détail, de l'histoire du salut. Mais ils n'ont pas pu voir le mystère même, le vrai noyau : que ce Jésus était réellement le Fils de Dieu (...). On pourrait facilement citer de grands noms de l'histoire de la théologie de ces deux cents années dont nous avons tant appris, mais le mystère n'a pas été ouvert aux yeux de leur cœur ».

    Car, diagnostique le pape, par cette attitude, on se « met au-dessus de Dieu ». C'est, dit-il, le cas des experts qui adoptent une méthode dans laquelle « Dieu n'entre pas », et donc « n'est pas ».

    Benoît XVI est « sévère » avec eux, commente Radio Vatican, mais encore davantage avec une certaine théologie qui « mortifie le divin » et dont il décrit ainsi les défauts : « On pêche dans les eaux de la Sainte Ecriture avec un filet qui permet seulement une certaine taille de poissons et ce qui dépasse cette taille n'entre pas dans le filet et ne peut donc pas exister. Et ainsi, le grand mystère de Jésus, Fils fait homme, se réduit à un Jésus historique, réellement une figure tragique, un phantasme sans chair ni os, qui est resté au tombeau, s'est corrompu, est réellement un mort ».

    L'histoire de l'Eglise, cependant, est riche d'hommes et de femmes capables de reconnaître leur petitesse devant la grandeur de Dieu, capables d'humilité et donc d'arriver à la vérité. Voici les noms que cite le pape : « De Bernadette Soubirous à sainte Thérèse de Lisieux, avec une nouvelle lecture de l'Ecriture Sainte, non scientifique, mais entrant dans le cœur de l'Ecriture Sainte, jusqu'aux saints et bienheureux de notre temps : soeur Bakhita, mère Teresa, Damien de Veuster. On pourrait en citer tant ». Certains sont devenus docteurs de l'Eglise, a rappelé le pape.

    C'est, a précisé le pape, une catégorie de « petits qui sont aussi des doctes », des modèles dont s'inspirer, pour nous aider à être « de vrais théologiens qui peuvent annoncer son mystère parce que touchés au plus profond de leur cœur ».

    Le pape a cité la Vierge Marie, saint Jean, le centurion au pied de la croix, saint Paul, dont la vie manifeste le passage de la fausse à la vraie sagesse : « Ainsi, après la résurrection du Seigneur, sur la route de Damas, il touche le cœur de Saul, qui est l'un des doctes qui ne voient pas. Lui-même, dans la première lettre à Timothée se dit ignorant à l'époque ; en dépit de sa science. Mais le Ressuscité le touche. Il devient aveugle, et il devient réellement voyant. Il commence à voir. Et le grand savant devient un petit et justement, c'est ainsi qu'il voit la folie de Dieu qui est sagesse, une sagesse plus grande que toutes les sagesses humaines ».

    Sous la présidence du cardinal William Levada, les travaux de la Commission théologique internationale se poursuivent au Vatican jusqu'à vendredi.

    Lors de cette première session du nouveau quinquennat, la commission décidera des thèmes à traiter pour ces cinq prochaines années, et de l'organisation des travaux. Le cardinal Levada a demandé notamment à la commission de prendre en considération la question de la méthode théologique, qui a déjà été abordée ces cinq dernières années.



    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Ana de Jesus

    Messages : 54
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Localisation : montagne

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par Ana de Jesus le Jeu 16 Fév - 13:27

    Comment peut-il savoir que l'information n'est pas devenu une formation pour leur vie? il mesure donc, le mystère de Dieu, à sa propre intelligence!!!
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Conditions requises pour enseigner la théologie

    Message par cathodeparisi le Dim 19 Fév - 18:04

    dextera-Patris 2 — 19/02/2012 18:26:39:
    Les "théologiens" Laïcs, ont-ils reçus la mission OFFICIELLE de la Sainte Eglise ?
    Question très pertinente et lourdes de conséquences.
    Non, un laïc n'a aucune mission officielle pour enseigner la théologie.
    Ne devrions nous pas laisser aux PRETRES dument ordonnés, donc recouverts de l'Esprit Saint et ayant reçus missions par la Sainte Eglise Catholique.
    Cela dit, le prêtre en tant que tel non plus. Il doit prêcher en conformité avec la charge d'enseignement de la théologie qui appartient à son évêque. Le sacrement de l'ordre n'est pas un "phénomène magique" qui donne des lumières en plus. D'ailleurs, un prêtre n'est ordonné qu'après une formation précise (baccalauréat canonique minimum, voir licence canonique et au-delà si c'est possible).
    Un laïc même de la meilleure volonté n'aura pas reçut ce qu'il conviens, quelque fut ses années "d'études" ne lui manque t-il pas dés lors les bénèfices conférés par la plénitude du Sacrement du SACERDOCE.
    En effet, il lui manque la licence canonique (reconnaissance épiscopale MINIMALE). Même un prêtre ne peut pas s'auto-proclamé théologien s'il n'a pas, au minimum, de licence canonique. SURTOUT, convient-il de dire même car un prêtre a fait vœu d'obéissance à son évêque (obéissance à son magistère d'évêque).
    Un laïc peut recevoir la charge d'enseigner la théologie par son évêque s'il détient une licencia docendi, voir doctorat. Ce n'est JAMAIS un électron libre : il doit se soumettre au magistère dans ce qu'il enseigne.
    Prêtre ou laïc, une personne peut se voir conférer la charge d'enseigner la théologie s'il a une licencia docendi, voir doctorat par son évêque, s'il est en règle par rapport à ce que demande Sapientia Christiana :
    212.77.1.247/holy_father/john_paul_ii/apost_constitutions/documents/hf_jp-ii_apc_15041979_sapientia-christiana_fr.html
    Autrement dit, l'enseignement de la théologie ne découle pas du sacrement de l'ordre mais des aptitudes requises et conditions énoncées par la discipline du magistère (cf. Sapientia Christiana) :
    ART. 50. — § 1. Le doctorat est le grade académique qui habilite à l’enseignement dans une Faculté, et qui est donc requis à cet effet ; la licence est le grade qui habilite à l’enseignement dans un grand séminaire ou dans une école équivalente : elle est donc requise à cet effet.
    Sinon, n'importe qui pourrait s'auto-proclamer théologien. Quand quelqu'un profère un enseignement, chacun doit pouvoir avoir accès à :
    1) quels sont les titres de celui qui enseigne ?
    2) de quel institut pontifical ou université ?
    3) de quel diocèse ?
    Il ne s'agit pas de harcèlement mais de devoir impératif de vérité. Si ces questions sont sans réponses, il vaut mieux passer son chemin.


    Dernière édition par cathodeparisi le Dim 19 Fév - 18:05, édité 1 fois (Raison : .)
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Erreurs

    Message par cathodeparisi le Dim 19 Fév - 18:27

    Arnaud Dumouch — 19/02/2012 19:18:04:
    Attention, l'état de laïc non plus ne donne pas de mission de théologien. Il faut pour cela 1° une compétence (souvent ratifiée par des diplômes), 2° un envoi de l'Eglise et 3° une adhésion au serment de fidélité que le Motu proprio Ad tuendem Fidem précise (Jean-Paul II).
    1° Faux. Une compétence non pas "souvent" mais OBLIGATOIREMENT ratifié par, au MINIMUM, une licence canonique (après un baccalauréat canonique en théologie) ou, plus souhaité quand c'est possible, un doctorat. cf Sapientia Christiana.
    (pas toujours comme pour sainte Thérèse de Jésus et beaucoup de Docteurs de l'Eglise)
    Confusion entre le titre honorifique de "docteur de l'Eglise" et le titre canononique ou académique de "docteur en théologie".
    Thérèse d'Avila n'enseignait pas dans les séminaires ni dan les universités. CQFD


    Dernière édition par cathodeparisi le Dim 19 Fév - 18:32, édité 1 fois (Raison : .)
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Jésus ne tend pas de trappe

    Message par cathodeparisi le Lun 20 Fév - 21:14

    Les premiers théologiens en prennent pour leur grade.
    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 21:42:35:
    Il est certain que Jésus vient au moment où on ne l'attend pas, de même que l'heure de notre mort.
    On en a déduit qu'il tendrait une trappe pour nous perdre.
    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 22:02:46:
    Qui est ce ON qui à déduit que ?
    REPONSE : Beaucoup des premiers théologiens de l'Eglise. La plupart, par exemple, imaginaient un Dieu bon et miséricordieux se transformant en un impitoyable bourreau juste après l'arrêt du coeur. Il mettaient donc en enfer le riche (de la parabole de Lazare) malgré son repentir et sa prière pleine de bonté pour ses frères.
    Il a fallu Benoît XVI et son encyclique Spe Salvi 44 pour comprendre
    Heureusement que Benoît XVI est venu pour comprendre que les premiers théologiens de l'Eglise se sont complètement trompés !
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par cathodeparisi le Lun 20 Fév - 22:05

    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 22:39:58:
    Ni sainte Thérèse d'Avila, ni saint Jean de la croix, sainte Thérèse de l'Enfant Jésus ou sainte Catherine de Sienne, Maximilien Kolbe ou saint Antoine de Padoue n'avaient de titre canonique...
    Par contre Alfred Loisy, Hans Küng, Leonardo Boff, avaient tous les diplômes requis. Comme quoi je ne suis pas forcement dans le bon camp, ayant tous les titres requis.
    Ah ? Il se prend pour Hans Küng. Mais de quoi parle-t-il ? Croit-il qu'il a une licence canonique ? voire un doctorat en théologie ? !
    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 22:11:16:
    comme moi, un chercheur en théologie.

    Chercheur en théologie ? 0ù ça ?
    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 23:15:05:
    Non sommes tous des chercheurs.
    Ah ?
    Arnaud Dumouch — 20/02/2012 23:18:46:
    Vous oubliez de mentionner les études doctorale, l'habilitation doctorale

    Qu'est-ce que c'est que cette plaisanterie ? Dans quelle faculté peut-il être admis en thèse SANS AUCUNE licence canonique ?


    Dernière édition par cathodeparisi le Lun 20 Fév - 22:29, édité 2 fois (Raison : .)
    avatar
    Odabyss

    Messages : 147
    Date d'inscription : 26/11/2011
    Localisation : France

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par Odabyss le Mar 21 Fév - 5:55

    Présentation de : http://gloria.tv/?media=125223

    Arnaud Dumouch « Je suis un théologien conciliaire.
    Et j’affirme la grandeur et la sainteté du grand concile Vatican II
    Je pointe du doigt la pensée de ceux qui caricaturent ou déforment ce saint Concile.
    Avec le Pape Paul VI, le bienheureux pape Jean-Paul le grand, le pape Benoît XVI, osez l’aventure de l’interprétation authentique du saint concile Vatican II !»
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par cathodeparisi le Mar 21 Fév - 9:18

    Arnaud Dumouch — 21/02/2012 09:57:54:
    Tous les diplômes de théologie d'université catholique sont canoniques.
    ... à condition de les avoir : Monsieur Arnaud Dumouch n'a aucune licence canonique conférée par une quelconque université. Il a tout juste un baccalauréat canonique de Strasbourg (maîtrise d'État en 1994). Information à faire confirmer par le doyen de là-bas.
    Mais, vous savez, ces diplômes n'ont matériellement qu'un but
    Excusez du peu... quel mépris pour ceux qui ont les qualifications !
    , comme d'ailleurs les Imprimatur et Nihil Obstat : prévenir des polémiques telle que celle que vous faites ici.
    Faux. Les titres universitaires sont distinct des systèmes d'imprimatur et de nihil obstat. L'imprimatur ne confère pas le grade de docteur. Il faut être habilité et reçu par un jury universitaire (y compris pour la licence canonique). La licencia docendi selon les critères de Sapientia Christiana confère l'autorisation d'enseigner la théologie (reconnaissance de l'Eglise). C'est LE MINIMUM. Le baccalauréat canonique ne confère pas cette possibilité.
    Il y a bien plus grand que les diplômes et vous pourriez devenir un théologien
    Faux. Le doctorat est la compétence la plus grande reconnue par l'Eglise en matière d'enseignement doctrinal. Les cardinaux ou évêques sont le plus souvent docteurs en théologie : pas pour rien !


    Dernière édition par cathodeparisi le Mar 21 Fév - 9:20, édité 1 fois (Raison : .)
    avatar
    Penelope

    Messages : 137
    Date d'inscription : 21/11/2011
    Age : 37

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par Penelope le Mar 21 Fév - 9:32


    Arnaud Dumouch — 21/02/2012 09:57:54:
    Cher Salesettis, voyons : Tous les diplômes de théologie d'université catholique sont canoniques.

    Mais, vous savez, ces diplômes n'ont matériellement qu'un but, comme d'ailleurs les Imprimatur et Nihil Obstat : prévenir des polémiques telle que celle que vous faites ici.

    Il y a bien plus grand que les diplômes et vous pourriez devenir un théologien si vous acceptiez le défi suivant : Être fidèle à TOUT LE MAGISTERE, depuis Pierre à Benoît XVI, en intégrant toutes les merveilles de Vatican II, et sans les opposer aux anciens dogmes. Car la lumière vient chez celui qui a l'audace de tout croire et de chercher à tout unifier.

    Ca alors ! Il ne manque pas d'air ! Salettensis créer des polémiques ? En plus il écorche son pseudo, en "Salesettis" Rolling Eyes Vous allez vois qu'il va se faire suspendre son compte lui aussi expect
    Moi je trouve ses commentaires très pertinents au contraire, Arnaud Dumouch devrait en tenir compte au lieux de s'obstiner dans son n'importe quoi no!

    Contenu sponsorisé

    Re: Le vrai théologien, selon Benoît XVI

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 6:05