Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    [Défendre Lars Hedegaard:] "Un ragoût de fiel anti-musulman et de prévisions porteuses de complot"

    Partagez
    avatar
    Dixit

    Messages : 57
    Date d'inscription : 21/03/2012

    [Défendre Lars Hedegaard:] "Un ragoût de fiel anti-musulman et de prévisions porteuses de complot"

    Message par Dixit le Ven 29 Mar - 8:04

    Le 5 février, à 11h 20 du matin, Lars Hedegaard a entendu qu'on sonnait à sa porte et il a ouvert à ce qui lui sembla être un facteur. Or au lieu de recevoir un colis l'historien et journaliste danois, âgé de 70 ans, se trouva face à face avec un aspirant assassin qui devait avoir environ un tiers de son âge. L'agresseur lui tira dessus une fois, ratant de peu sa tête. L'arme à feu se bloquant, Hedegaard, a lutté corps à corps avec lui, et le jeune homme s'est enfui.


    La police fouille la zone autour de la résidence Lars Hedegaard, après l'assaut.
    Compte tenu du fait que Hedegaard avait critiqué l'islam et avait même été traduit en justice pour accusations criminelles de «discours de haine», l'attaque se répercuta au Danemark et au-delà. L' Associated Press a rapporté cet incident, qui a figuré en bonne place dans la presse britannique, dont le Guardian, le Daily Mail et le Spectator, ainsi que dans le National Post du Canada. Le Wall Street Journal a publié un article écrit par lui sur son expérience.
    Quand le New York Times lui-même tardivement s'était activé le 28 février pour informer ses lecteurs sur la tentative d'assassinat, il n'avait pas tellement signalé l'événement lui-même, mais un prétendu soutien musulman pour qu'Hedegaard exprime ses opinions. Comme le laissait entendre le titre de l'article d'Andrew Higgins, "L'adversaire danois de l'islam est attaqué, et les musulmans défendent son droit à la parole", il glorifie surtout l'islam danois: «les groupes musulmans dans le pays, qui furent souvent critiqués lors du tumulte suscité par le scandale des caricatures pour ne pas s'élever contre la violence et même avaient fait exprès de jeter de l'huile sur le feu, ont élevé la voix pour condamner l'attentat contre Mr. Hedegaard et soutenu son droit d'exprimer son point de vue, aussi odieux soit-il [c'est nous qui soulignons]. " Ce thème imprègne l'article; par exemple, Karen Haekkerup, le ministre des affaires sociales et de l'intégration, est cité comme étant heureux que «la communauté musulmane prenne maintenant une part active dans le débat.»


    Andrew Higgins, auteur d'un article du "New York Times" sur Lars Hedegaard.
    (Pour une analyse qui fait la dissection minutieuse de cette agit-prop, voir l'éviscération de Diana West; et voir l'analyse d'Andrew Bostom qui compare Higgins à Walter Duranty, le journaliste du NYT qui blanchit à la chaux les crimes de Staline.)
    Secondairement Higgins délégitime Hedegaard, mon sujet ici. En plus de l'allusion méchante «aussi odieux soit-il», Higgins rejette les «opinions» d'Hedegaard comme «un ragoût de bile anti-musulmane et de prévisions lourdes de complot d'une prochaine guerre civile» et il affirme que le Danois a "attisé les théories de complot sauvage et parfois viré dans la calomnie. "

    Ces façons de caractériser le travail d'Hedegaard sont une parodie malveillante. Quelques précisions:

    1. Ce que Higgins rejette avec désinvolture comme les «opinions» d'Hedegaard est en fait une œuvre importante consistant en plusieurs ouvrages et articles universitaires chargés de faits et de références traitant de l'idéologie islamique, de l'histoire musulmane, et de l'immigration musulmane au Danemark. Ces livres comprennent:

    I krigen hus: Islams kolonisering af Vesten [Dans la maison de la guerre: la colonisation par l'Islam de l'Occident] (avec Helle Merete Brix et Torben Hansen). Aarhus, Hovedland, 2003

    1400 års krigen: Islams strategi, l'UE og frihedens endeligt [La Guerre de l'année 1400 stratégie de l'islam, l'UE et la disparition de la liberté] (avec Mogens Camre). Odense, Trykkefrihedsselskabets Bibliotek, 2009

    Muhammeds piger: Vold, mord og voldtægter i Islams Hus. [Les filles de Mahomet: la violence, le viol et l'assassinat dans la maison de l'islam] Odense, Trykkefrihedsselskabets Bibliotek, 2011

    Les principaux articles de Hedegaard sont les suivants:

    "Den 11 september som historie." [Le 11 septembre comme histoire] dans Helle Merete Brix et Torben Hansen (éd.), Islam i Vesten: På Koranens vej? Copenhague, Tiderne Skifter, 2002.

    «La croissance de l'islam au Danemark et l'avenir de la laïcité» dans Kurt Almqvist (dir.), L'État laïque et l'islam en Europe. Stockholm, Axel et Margaret Ax: son Johnson Foundation, 2007

    «La liberté de parole: ses avantages et ses limites» dans Süheyla Kirca et LuEtt Hanson (éd.), La liberté et les préjugés: Approches de la Culture et des Médias. Istanbul, Bahcesehir University Press, 2008

    "De cartoon-jihad en de opkomst van parallelle samenlevingen" [Le jihad de la bande dessinée et l'émergence de sociétés parallèles] dans Hans Jansen et Bert Snel (éd.), Eindstrijd: De finale clash tussen het liberale Westen en een traditionele islam. Amsterdam, Uitgiverij Van Praag, 2009


    Lars Hedegaard avec Daniel Pipes, Copenhague, mars 2007.
    Autant que je sache, personne n'a prétendu que ces écrits contenaient un savoir vague ou des références erronées. Comme le dit Hedegaard: «Je suis un historien de formation universitaire et je prends mon métier au sérieux." La vraie critique de Hedegaard n'est pas au sujet de son savoir- mais c'est sur le fait qu'il soulève des questions difficiles et même qui dérangent.
    Et, comme quelqu'un qui a écrit deux livres sur les théories du complot, je juge les écrits de Hedegaard innocents de ce péché intellectuel.

    2. Higgins lui attribue "la prévision d'une guerre à venir»; mais ce ne sont pas ses prévisions, il rapporte seulement ce que les textes et les porte-paroles islamistes prédisent et défendent.

    3. Higgins écrit que Hedegaard qui "pendant plusieurs années a édité un grand quotidien danois, Information, est une figure majeure dans ce qu'une étude de l'an dernier par un groupe britannique, l'Espoir pas la haine, a identifié comme un mouvement mondial «d'écrivains, blogueurs et militants «islamophobes» dont «la rhétorique anti-musulmane empoisonne le discours politique, parfois avec un effet mortel."

    «Islamophobie» est un néologisme ridicule destiné à vilipender quiconque critique l'islam, ou même l'islamisme.

    En ce qui concerne "parfois avec un effet mortel": ceci s'applique à l'ensemble du groupe de 100 organisations et individus dans la liste [de la campagne anti-raciste « Hate not Hope»(NDLT)] Haine pas Espoir, pas à Hedegaard individuellement. Higgins insinue méchamment que Hedegaard est responsable des attaques meurtrières contre les musulmans, alors qu'en fait, il fut la victime pas l'auteur de l'attaque. (Espoir pas haine, soit dit en passant, énumère à la fois le Middle East Forum et moi, dans son rapport du contre-Jihad, cela me flatte [en me présentant] comme étant la «locomotive derrière le mouvement contre-djihadiste international.»)

    En conclusion, ce n'est pas "un ragoût de fiel anti-musulman et de prévisions chargées de complot», mais «un cocktail de critiques judicieuses et d'analyses troublantes.» Higgins a écrit un ragoût de sales calomnies sur un écrivain courageux, distingué et accompli avec qui j'ai co-écrit un article intitulé quelque chose de pourri au Danemark ? en 2002 et qui est actuellement un collègue au Forum du Moyen-Orient.

    Honte à Higgins pour cet article et honte au New York Times pour l'avoir publié.

      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 18:53