Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    problème moral

    Partagez
    avatar
    z54u

    Messages : 9
    Date d'inscription : 01/10/2013

    problème moral

    Message par z54u le Mar 1 Oct - 17:19

    Bonjour,

    Je me pose une question depuis un certain temps :
    Est-ce immoral de mentir pour plaisanter (en disant la vérité juste après)? Par exemple dire à une fille qu'elle a une araignée dans les cheveux. Elle sursaute alors et voit qu'il n'en était rien.
    Je ne pensais pas cela immoral, mais j'ai cru lire quelque part que ça l'était.
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: problème moral

    Message par tournicoti-tournicoton le Mer 2 Oct - 9:05

    Bonjour

    reproduction littérale de la question posée sur le Forum Catholique
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    reproduction littérale de la réponse de Michel
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    (le caté de mon temps...) :

    - le mensonge pernicieux, qui cause du tort à autrui ;
    - le mensonge officieux, par lequel on cherche par exemple à s'excuser ("je suis en retard parce qu'il y a eu ne grève surprise dans le métro"). En réalité, on peut toujours s'en tirer par des affirmations plus générales qui ne seront pas fausses : "j'ai eu des gros problèmes très compliqués pour venir". Je pense qu'on y assimile les mensonges de vanité, du style : j'ai attrapé un poisson qui faisait 10 kg (en réalité, 3 kg), à moins qu'il ne s'apparente à la catégorie suivante ;
    - le mensonge joyeux, par lequel pour plaisanter on affirme une chose fausse et on la fait croire à autrui. C'est un péché véniel.
    Par contre, ne serait pas un péché une plaisanterie qu'une personne normalement prudente comprendrait comme telle (mais il peut arriver que le crétin du groupe ne le comprenne pas). Mais il faut faire très attention. Ou alors mettre un accent tel que les gens comprennent qu'on plaisante.

    Bref le mensonge se caractérise par la volonté de tromper, et non pas de nuire.

    On rapporte cette histoire de saint Thomas d'Aquin :
    en sa présence, un religieux s'écrie : "Venez voir ! un boeuf qui vole !"
    St Thomas se précipite à la fenêtre, et l'autre se fiche de lui.
    Le saint reprend : "J'aurais été moins surpris de voir un boeuf voler que de voir un religieux mentir !".

    Beaucoup de saints ont eu un très grand sens de l'humour, mais ils ne faisaient pas de mensonges, même "joyeux".
    avatar
    z54u

    Messages : 9
    Date d'inscription : 01/10/2013

    Re: problème moral

    Message par z54u le Mer 2 Oct - 10:26

    Merci, je n'avais pas vu les réponses sur le forum catholique (oui parce que c'est moi qui ai posé la question sur les deux forums en même temps, pour avoir plus de chances d'avoir de bonnes réponses [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ).
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: problème moral

    Message par tournicoti-tournicoton le Ven 4 Oct - 12:11

    En ce moment il n'y a pas trop de monde sur Veille Catholique.

    Le contexte fait partie de la manifestation de la volonté : l'ironie, la plaisanterie, etc ne sont pas des mensonges si l'on fait clairement comprendre que l'on n'a pas l'intention de faire passer pour vraie quelque chose qui ne l'est pas.

    Dieu est intelligent.

    Les éléments que donne Michel sur le F.C. supposent que l'on ait déjà qualifié l'acte, pour savoir sous quelle catégorie de mensonge il se range, or c'est justement la question : de savoir s'il s'agit d'un mensonge.

    Pour moi c'est non. L'intention n'est pas de tromper.

    Ce peut relever d'autres catégories : à voir selon la raison profonde :
    rire d'une personne, ou faire prévaloir quelque chose qui nous passe par l'esprit sans songer aux ressentis des autres, ou de ce qu'ils sont en train de faire,
    légéreté si la circonstance ne s'y prête pas, vaine gloire si l'on cherche à se faire passer pour un type drôle, etc

    Un ancien garde Suisse me racontait l'anecdote d'une âme tiéde qui se retrouve aux portes du paradis. Elle n'a pas vraiment de bonnes actions a son actif. Mais St Pierre remarque : vous avez fait rire vos proches ! C'est s'oublier soi même, chercher le bien de ceux qui nous entourent, cela demande de les connaitre pour ne pas faire d'impair, etc

    bref plaisanter, faire rire, peut être le signe d'une vraie charité.
    avatar
    z54u

    Messages : 9
    Date d'inscription : 01/10/2013

    Re: problème moral

    Message par z54u le Ven 4 Oct - 17:03

    Oui, mais dans une plaisanterie comme dire à une fille qu'elle a une araignée dans les cheveux (alors que c'est faux), on a l'intention de tromper, même si c'est pour un court instant. En effet, si la fille ne nous croit pas, on a rater notre blague, car alors elle ne s'effraie pas et on a pas de quoi rire.
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: problème moral

    Message par tournicoti-tournicoton le Sam 5 Oct - 10:06

    Votre intention n'est pas de tromper mais de faire rire.
    Vous le dites vous même,
    le critére de la reussite
    ce n'est pas quelle croit une chose fausse,
    mais qu'elle ait peur.

    Le fait d'induire en erreur est un moyen
    qui ici n'a pas de dimension péccamineuse,
    ne serait ce que du fait de la bégninité de la matiére.

    Surtout que la chose est conforme à la nature humaine.

    Un péché est quelque chose qui va contre la raison.
    or il est tout à fait raisonnable de faire rire autrui,
    comme d'avoir des affirmations fausses, mais que la politesse et la vie en société requierent.

    Ce que vous cherchez c'est l'amusement
    si votre intention est bonne c'est son amusement, de lui faire passer un bon moment,
    si votre intention est mauvaise c'est le votre.
    avatar
    CatholiquedeFrance

    Messages : 278
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Nord de la France

    Re: problème moral

    Message par CatholiquedeFrance le Dim 6 Oct - 10:30

    Merci pour vos conseils avisés et toujours pertinents, Tournicoti-Tournicoton. Puissé-je en faire mon miel !
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: problème moral

    Message par tournicoti-tournicoton le Lun 7 Oct - 9:20

    @ CdF : Monsieur, merci.
    Vous me faites penser exactement à ce genre de personnes que j'ai connu, qu'une video de GtV à propos d'un colonel OAS, que vous avez commentée, illustre.

    @z54u
    On peut ajouter que ce genre de plaisanterie touche reléve plutot de la modestie : laquelle se décompose en cinq vertus :
    * la modestie des ornements
    * l'amour de l'étude qui sépare la curiosité et la négligence
    * l'humilité qui permet de se connnaitre soi même tel que l'on est, la vérité sur soi.
    Et pour ce qui nous concerne en l'espèce :
    * la modestie des moeurs qui sépare la vulgarité de la la préciosité. Le fait de tenir des affirmations qui ne traduisent pas une chose vraie s'articule souvent entre ces deux sommets autour de ce qu'on appelle les bienséances.
    * l'eutrapélie qui ordonne les actes et pensée qui ont pour objet de recréer autrui, séparant entre la morosité d'une part et la bouffonnerie d'autre part.

    Contenu sponsorisé

    Re: problème moral

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 7:26