Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Une théologie des sacrements mal comprise (Arnaud Dumouch)

    Partagez
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Une théologie des sacrements mal comprise (Arnaud Dumouch)

    Message par cathodeparisi le Sam 18 Fév - 17:00

    Affirmation gravissime contre une théologie des sacrements mal comprise
    Arnaud Dumouch — 18/02/2012 12:06:25:
    J'ajouterais une chose : mettez la totalité du clergé catholique armé des sacramentaux et vous aurez moins d'efficacité pour chasser les démons et les ténèbres que la Vierge Marie dans ses apparitions.
    Les sacrements - à ne surtout pas confondre avec les sacramentaux - sont l'œuvre même du Christ dans son Église. C'est le coeur de la vie chrétienne qui ne peut, en aucun cas, être relativisés ainsi.
    Cath. n°1127 Célébrés dignement dans la foi, les sacrements confèrent la grâce qu’ils signifient. Ils sont efficaces parce qu’en eux le Christ lui-même est à l’œuvre.
    Cath. n°1128 Dès lors qu’un sacrement est célébré conformément à l’intention de l’Église, la puissance du Christ et de son Esprit agit en lui et par lui, indépendamment de la sainteté personnelle du ministre. Cependant, les fruits des sacrements dépendent aussi des dispositions de celui qui les reçoit.
    Un chrétien conserve la liberté de se situer par rapports aux apparitions mariales - nous parlons de celles strictement reconnues officiellement -.
    Cath. n°67 Au fil des siècles il y a eu des révélations dites " privées ", dont certaines ont été reconnues par l’autorité de l’Église. Elles n’appartiennent cependant pas au dépôt de la foi. Leur rôle n’est pas d’ " améliorer " ou de " compléter " la Révélation définitive du Christ.
    En conscience, il peut donc très bien relativiser les apparitions mariales à la lumière du magistère :
    Guidé par le Magistère de l’Église, le sens des fidèles sait discerner et accueillir ce qui dans ces révélations constitue un appel authentique du Christ ou de ses saints à l’Église.
    En revanche, s'il relativise la signification et l'efficacité de la sacramentalité de l'Eglise, le chrétien aura bien du mal à se reconnaître chrétien et à vivre en conformité avec la grâce baptismale reçue.


    Dernière édition par cathodeparisi le Dim 19 Fév - 11:08, édité 1 fois (Raison : simplification)
    avatar
    cathodeparisi

    Messages : 174
    Date d'inscription : 12/02/2012

    Mort. Vision angélique luciférienne nécessaire ?

    Message par cathodeparisi le Ven 24 Fév - 10:04

    Mort. Un choix qui va devoir être fait en présence d'une vision angélique luciférienne ?
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    La vie terrestre visait à établir l’homme dans l’expérience de sa petitesse. Ici, autre chose se profile, un choix libre et décisif va devoir être fait. Mais le mourant l’ignore encore. Certaines propriétés nécessaires au choix commencent à lui être données. La nécessité de la présence de l’Ange rebelle.

    Faux. Le mal ne peut jamais être de l'ordre d'une nécessité dans l'enseignement de l'Eglise qui ne laisse pas le mourant ignorant, seul et livré à lui-même.
    Catéchisme n°1523
    Si le sacrement de l’Onction des malades est accordé à tous ceux qui souffrent de maladies et d’infirmités graves, il l’est à plus forte raison à ceux qui sont sur le point de sortir de cette vie... Cette dernière onction munit la fin de notre vie terrestre comme d’un solide rempart en vue des dernières luttes avant l’entrée dans la Maison du Père.
    Catéchisme n°1260
    Nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé(s) au mystère pascal. Tout homme qui, ignorant l’Évangile du Christ et son Église, cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu’il la connaît, peut être sauvé.

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 18:39