Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Admin le Mer 4 Avr - 9:43



    J’ai souvent entendu dire que le prêtre ne pouvait refuser de déposer le Corps du Christ dans la main des personnes qui venaient la lui tendre pour Le recevoir. Or, que dit l’Église à ce sujet ?
    Dans l’Instruction « Redemptionis Sacramentum » (2003) de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, portant le sous-titre ô combien significatif : « Sur certaines choses à observer et à éviter concernant la très sainte Eucharistie », l’Église commence par rappeler que « les ministres sacrés ne peuvent refuser les sacrements aux personnes qui les leur demandent opportunément, sont dûment disposées et ne sont pas empêchées par le droit de les recevoir », en sorte que : « Tout baptisé catholique, qui n’est pas empêché par le droit, doit être admis à recevoir la sainte Communion. ». Ayant affirmé cela, l’Instruction ne cherche pas à faire valoir ce droit pour ceux qui désirent communier dans la main… mais uniquement pour ceux qui désirent « recevoir l’Eucharistie à genoux ou debout. » (« Debout », certainement pour ceux qui ne peuvent se mettre à genoux, n°91), et « dans la bouche » (n°92).

    Après avoir donc rappelé que « Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche. »(n°92), le cas de la communion dans la main est ensuite ainsi traité : « Si un communiant désire recevoir le Sacrement dans la main, dans les régions où la Conférence des Évêques le permet, avec la confirmation du Siège Apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. » (n°92). Autrement dit, il ne suffit pas que la Conférence des Évêques d’une région ni même le Siège Apostolique aient donné leurs accords, pour que quelqu’un s’estime en droit de recevoir le Corps du Christ dans la main, puisque le texte ne dit pas : « on doit [alors] lui donner la sainte hostie. », mais : « on peut lui donner la sainte hostie ». On peut. Non on doit. En effet, le prêtre n’est pas un distributeur automatique d’hosties, un fonctionnaire sans âme, l’agent anonyme d’un système impersonnel, mais son sacerdoce lui confère « une responsabilité personnelle » (Cardinal Dario Castrillon Hoyos, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, 16.05.2000) à l’égard du corps du Christ. C’est pourquoi, l’Instruction met aussitôt en relief la responsabilité du prêtre dans la distribution de l’Eucharistie en poursuivant ainsi : « S’il y a un risque de profanation, la sainte Communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles. ». Qui, en effet, sinon le prêtre, doit juger de la chose ? De plus, que signifierait l’article suivant qui demande à « maintenir l’usage du plateau pour la Communion des fidèles, afin d’éviter que la sainte hostie, ou quelque fragment, ne tombe à terre. » (n°93), si ce n’était pas la volonté de l’Église que l’on communie dans la bouche ? Comment en effet se servir d’un plateau, et à quoi pourrait-il servir, si l’on communie dans la main ? Comment mieux dire que la volonté de l’Église est « Que tout le monde se rappelle que la tradition séculaire est de recevoir l’Hostie dans la bouche » (Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, Notiae, mars 1999) ?
    A contrario, que signifierait que le prêtre soit obligé de donner la communion dans la main, sinon que le fidèle aurait « droit » au Corps du Christ, un accès direct qui nierait la médiation nécessaire du ministère ordonné ? Le sacrement de l’Ordre n’existe pas pour rien, mais, comme son nom l’indique, pour que tout se passe dans l’ordre (Ep 4.16 ; Col 2.19), et l’Ordre divin implique que personne ne prenne l’Eucharistie, mais la reçoive, « Ma vie nul ne La prend, mais c’est Moi qui la donne. » (Jn 10.18), et humblement, eu égard à ce qui ne saurait être reçu comme n’importe quoi d’autre. Et comment mieux la recevoir humblement qu’à genoux ?

    « Il faut rappeler le grave devoir de recevoir le Corps du Christ selon les conditions spirituelles et corporelles requises. » (Congrégation pour le Clergé, Le prêtre, maître de la parole, ministre des sacrements et guide de la communauté en vue du troisième millénaire chrétien, 1999, III, 2). C’est Dieu qui Se donne dans la Communion… Le réalisons-nous?
    Si « la nouvelle évangélisation implique de retrouver et de renforcer certaines pratiques pastorales qui manifestent la foi en la Présence réelle du Seigneur sous les espèces eucharistiques » (ibid),
    qui se plaindra que soit suivi l’exemple donné par Benoît XVI lorsqu’il vint à Paris en 2008 et ne voulut donner la communion qu’à des personnes la recevant à genoux et sur la langue ? Ne sait-on pas que c’est pour exprimer son refus de la foi en la Présence réelle que Calvin demanda à ses disciples de ne plus communier à genoux et sur la langue, mais debout et dans la main ? Il faut lire à ce sujet le très beau livre de Mgr Schneider, Dominus est, ou celui de Mgr Laise, La communion dans la main.
    Bref, si le prêtre doit éviter « d’introduire dans son ministère pastoral aussi bien des formes d’autoritarisme impromptu que des modalités de gestion démocratique étrangères à la réalité la plus profonde du ministère et qui ont pour conséquence la sécularisation du prêtre et la cléricalisation des laïcs. » il est non moins vrai que « Derrière des comportements de ce type, il n’est pas rare que puisse se cacher la peur d’assumer ses responsabilités,de se tromper, de n’être pas apprécié, de l’impopularité, d’aller à la rencontre de la croix, etc. Au fond, il s’agit d’un obscurcissement de la racine authentique de l’identité sacerdotale : l’assimilation au Christ, Pasteur et Tête. » (Congrégation pour le Clergé, Le prêtre, maître de la parole, ministre des sacrements et guide de la communauté en vue du troisième millénaire chrétien, 1999, IV, 3). C’est pourquoi « La nécessité s’impose d’aider tous les prêtres séculiers et religieux à assumer personnellement « la tâche pastorale prioritaire de la nouvelle évangélisation » »(Ibid, Introduction). Car, « Nous, prêtres, nous sommes les célébrants de ce très saint Mystère, mais aussi ses gardiens. » (Jean-Paul II, Lettreauxprêtres pour le Jeudi Saint, 2005)…

    Abbé Guy Pagès - http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fblog.islam-et-verite.com%2F%3Fp%3D502&h=CAQHpiiPF


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    patrick58

    Messages : 158
    Date d'inscription : 24/11/2011

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par patrick58 le Lun 9 Avr - 11:34

    Bravo et merci pour LUI!!! Qui est si offensé par les manques de respect, les indifférences et les sacrilèges contre son Sacré Coeur.
    avatar
    DomineDeusRex

    Messages : 244
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Age : 27
    Localisation : Québec

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par DomineDeusRex le Lun 9 Avr - 20:18

    patrick58 a écrit:Bravo et merci pour LUI!!! Qui est si offensé par les manques de respect, les indifférences et les sacrilèges contre son Sacré Coeur.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Admin le Mar 10 Avr - 6:28

    patrick58 a écrit:Bravo et merci pour LUI!!! Qui est si offensé par les manques de respect, les indifférences et les sacrilèges contre son Sacré Coeur.

    Très vrai ! Nous le savons de la bouche même de Saint Michel qui enseigna aux enfants de Fatima comment prier :

    Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément, et je Vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son très Saint Coeur et du Coeur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

    Pour les "potes de Jésus" qui se voient déjà partager avec Lui une tape de loubards et un coup de rouge (voyez de qui je veux parler ?), qui n'ont pas même un début de commencement d'idée de ce qu'ils reçoivent dans des mains indignes (comme les nôtres !), à savoir DIEU LUI MEME !

    Seigneur, pardonne leur, car ils ne savent pas ce que signifie "Présence réelle" !

    Belle semaine à tous, en route pour le Dimanche de la Miséricorde prière


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Admin le Mar 10 Avr - 6:43

    Pour faire suite... une petite photo publiée sur facebook, plutôt encourageante car démontrant que rien n'est impossible aux hommes de bonne volonté !


    Cela se passe dans la paroisse Saint Georges de Belloy en France. Mais si ! lol



    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X
    avatar
    CatholiquedeFrance

    Messages : 278
    Date d'inscription : 14/02/2012
    Age : 65
    Localisation : Nord de la France

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par CatholiquedeFrance le Mar 10 Avr - 11:42

    Instantanés de la vie catholique française contemporaine : Messe de Pâques dimanche, rue du Bac à Paris; dans un Sanctuaire Marial plein comme un oeuf, une grosse majorité d'étrangers et de gens de toutes couleurs, races, âges et origines; assistance très colorée, d'une grande piété et d'une dignité parfaite, souvent touchante et parfois même bouleversante. Se distinguent tout particulièrement nos frères et soeurs à la peau noire, qui ont fait de gros efforts vestimentaires pour fêter la Résurrection du Seigneur. Au moment de la Consécration, la quasi-totalité de l'assistance s'agenouille pieusement (mais il est vrai que j'étais placé dans la première moitié de la Chapelle). Puis, à mon grand étonnement, de plus en plus de fidèles reçoivent la Communion sur les lèvres et, même, s'agenouillent pour communier. Autres lieux, même jour, même heure : mon épouse devant visiter ses parents dans une capitale provinciale, a assisté à la Messe Episcopale de la merveilleuse Cathédrale voisine; Messe "gospel", histoire de réchauffer sa Foi avec quelques étincelles de l'ardeur religieuse de nos "frères évangélistes" américains; une assistance assez clairsemée, blasée, "décontractée" et, pour certains fidèles parasitant la liturgie presque à haute voix, manifestement plus préoccupée par le menu de Pâques ou les derniers potins familiaux que par la Résurrection du Seigneur; une des lectures agrémentée d'une "Sonate au Clair de Lune", jouée par un téléphone portable bien peu dévôt; chose également vue : enfant s'adonnant aux joies de la console portable (avec la bénédiction de la maman mais, tout de même, le casque d'écoute : on est dans une Cathédrale, tout de même !). Le Gospel, heureusement peu envahissant, est l'occasion bruyante de claquements de mains à contre-temps, de contorsions et de déhanchements grotesques : le spectacle d'un bourgeois de province retraité et arthritique essayant de se donner des airs de James Brown dans une Cathédrale gothique est aussi désopilant que celui d'un papou en tenue tribale et porte-sexe sur-dimensionné s'essayant à la valse de Vienne sur la place du village... La Consécration a pour effet de faire taire les joyeux bavards pour quelques instants mais la Communion est de nouveau l'occasion d'une sympathique et souriante cohue, toujours aussi "décontractée". Joyeuses fêtes de Pâques à tous !
    avatar
    Odabyss

    Messages : 147
    Date d'inscription : 26/11/2011
    Localisation : France

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Odabyss le Mer 8 Mai - 17:49

    M-Isabel a écrit: le prêtre n’est pas un distributeur automatique d’hosties


    avatar
    Yann92

    Messages : 4
    Date d'inscription : 12/02/2013
    Localisation : Paris

    Et l'eucharistie donnée par des laïcs ?

    Message par Yann92 le Sam 15 Juin - 21:49

    Votre article évoque un sujet intéressant mais aujourd'hui secondaire selon moi dans bien des paroisses, car le problème n'est pas tant la façon dont on reçoit l'eucharistie que la personne qui la donne.

    Il est en effet commun de voir l'eucharistie donnée par de laïcs et selon moi c'est là que réside le problème principal.

    Si c'est le Prêtre qui donne l'eucharistie, il est loisible à chacun des fidèles de la recevoir comme il l'entend : dans la bouche ou dans la main, à genoux ou pas (la variante qui a ma préférence consiste à s'agenouiller juste avant de recevoir l'eucharistie - lorsque la personne précédente la reçoit - puis à se redresser au moment de la recevoir dans la bouche).

    Mais si l'eucharistie est donnée par des laïcs désireux d'aider le prêtre, on est coincé non ? Ou alors je me trompe et j'ai une mauvaise interprétation des choses. Car pour moi l’Ostie ne doit pas toucher d'autres mains que celles du prêtre avant d'arriver dans la bouche du fidèle. Je ne suis en tous cas pas le seul à penser de la sorte ; je vois bien qu'il y a un certain nombre de fidèles qui ne veulent pas recevoir l'eucharistie d'un laïc et du coup il y a toujours plus de monde en face du prêtre.

    Mais sur le fond, que dit l'Eglise sur ce sujet ?
    avatar
    patrick58

    Messages : 158
    Date d'inscription : 24/11/2011

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par patrick58 le Dim 30 Juin - 14:06

    L'église prévoit aussi que les laïcs puissent donner l'hostie. Dans certaines paroisses, il n'y a même pas de prêtres pour célébrer la messe, ce sont des laïcs dans l'église qui célèbrent, font les lectures et donnent la Sainte Communion (au préalable l'hostie est consacrée par un prêtre).
    Mais on ne doit jamais oublier que l'Hostie EST DIEU.
    avatar
    tournicoti-tournicoton

    Messages : 239
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Localisation : bois joli

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par tournicoti-tournicoton le Dim 30 Juin - 22:18

    1. encouragements un peu de partout dans le monde : exemples anciens : la Cathedrale du Card. Ranjith : tête couverte pour les femmes de rigueur http://archives.leforumcatholique.org/consulte/message.php?arch=2&num=583802
    et des cathedrales aux USA : http://www.simonjude.org/documents/BulletinLetterJanuary232011.pdf communion à genoux sans question de rit tradi ou non, c'est ainsi.
    Benoit XVI a insufllé un renouveau.

    2. Patrick58 d'où tirez vous que les laïcs peuvent "donner l'hostie" ?


    - 155 - En plus des ministres ordinaires, il y a aussi l’acolyte institué, qui est, du fait de son institution, le ministre extraordinaire de la sainte Communion, y compris en dehors de la célébration de la Messe. De plus, si des motifs de vraie nécessité l’exigent, l’Évêque diocésain peut députer à cet effet un autre fidèle laïc en qualité de ministre extraordinaire, ad actum ou ad tempus, selon les normes du droit,[256] en utilisant, dans ce cas, la formule de bénédiction appropriée.


    [Ce laïc doit donc être institué par l'évêque.]

    - 157 - Si, habituellement, les ministres sacrés présents à la célébration sont en nombre suffisant, y compris pour la distribution de la sainte Communion, il n’est pas permis de députer à cette fonction les ministres extraordinaires de la sainte Communion. Dans des circonstances de ce genre, ceux qui seraient députés à un tel ministère, ne doivent pas l’exercer. Il faut donc réprouver expressément l’attitude de ces prêtres qui, tout en étant présents à la célébration, s’abstiennent néanmoins de donner la communion, en chargeant les laïcs d’assumer une telle fonction.[258]
    [Il ne peut exercer cette charge qu'en présence d'un défaut dans le ministre ordinaire. quel est ce défaut ? le point suivant y répond : ]

    - 158 - En effet, le ministre extraordinaire de la sainte Communion ne peut donner la Communion que dans le cas où le prêtre ou le diacre font défaut, lorsque le prêtre est empêché à cause d’une maladie, du grand âge ou pour un autre motif sérieux, ou encore lorsque le nombre des fidèles qui s’approchent de la Communion est tellement important que cela risquerait de prolonger la célébration de la Messe d’une manière excessive.[259] À ce sujet, on considère néanmoins que le fait de prolonger brièvement la célébration, en tenant compte des habitudes et du contexte culturel du lieu, constitue une cause tout à fait insuffisante.
    fin de citation.

    Ceci est le plus que l'on puisse concéder : dans le cadre d'une Messe, sous la direction du célébrant, dans l'hypothése d'un défaut du ministre ordinaire, un laïque institué par l'évêque peut concourir à distribuer la communion.

    Le genre de réunion que vous indiquez, dans lesquelles on se reunit entre laïcs pour se communier durant une cérémonie, nommées ADAP ou autre, je vous invite à vous en abstenir radicalement : c'est un sacrilége. Un laic n'a pas à penetrer dans le sanctuaire, ouvrir le tabernacle, disposer des vases sacrés et communier d'autres personnes.

    Justement parce que c'est le corps du Christ, on ne peut le traiter autrement que comme Dieu le demande.

    pour mémoire : regardez Nadab et Abihu Lev. 10, 1-11
    ou plus clairement encore : 2 Samuel 6, 6-8
    Saint Esprit - Trad Fillion a écrit:Cependant David et tout Israël jouaient devant le Seigneur de toutes sortes d'instruments de musique: de la harpe, de la lyre, du tambourin, des cistres de des cymbales.
    Mais lorsqu'on fut arrivé près de l'aire de Nachon, Oza porta la main sur l'arche de Dieu, et la retint, parce que les boeufs regimbaient, et l'avaient fait pencher.
    Alors la colère du Seigneur s'alluma contre Oza, et il le frappa de mort à cause de sa témérité; de Oza tomba mort sur la place devant l'arche de Dieu.
    David fut affligé de ce que le Seigneur avait frappé Oza; et ce lieu fut appelé: la Plaie d'Oza, nom qu'il garde encore aujourd'hui.

     Précisions : Dieu n'est pas méchant : Oza a perdu la vie terrestre, sans souffrance, ce n'est pas forcément une punition : il a voulu bien faire et éviter que l'arche ne tombe au sol. Lui ôtant la vie en l'appelant à Lui Dieu ne veut pas entendre qu'Oza soit chatié.
    Mais que seuls peuvent disposer des choses saintes ceux que Dieu a institué à cette fin.
    avatar
    Dixit

    Messages : 57
    Date d'inscription : 21/03/2012

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Dixit le Sam 6 Juil - 11:45

    Les curés se passent bien des évêques pour faire ce qu'ils veulent dans leur paroisse ! Les laïcs sont mis à contribution pour la distribution de la sainte communion, au pied levé, sans que l'évêque en sache quoi que ce soi, c'est comme ça dans presque toutes les paroisses en France.
    Benoit XVI a peut être remis la communion à genoux et dans la bouche au goût du jour, mais François n'a pas l'air d'être aussi regardant que lui, il ne donne même pas lui-même la communion parait il parce qu'il ne connaît pas l'état de grâce ou pas des fidèles, pourtant il laisse les prêtres et les autres célébrants le faire ? C'est pure hypocrisie.what 
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Admin le Sam 6 Juil - 18:54

    Le fait est qu 'il y a un monde entre Redemptionis Sacramentum et les pratiques désormais bien ancrées dans les paroisses.


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X

    Contenu sponsorisé

    Re: La responsabilité du prêtre dans la distribution de l'Eucharistie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 5:50