Forum d'évangélisation placé sous la protection spéciale de Saint Michel Archange


    Arnaud Dumouch, la contraception et la fécondation in vitro

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 19/11/2011

    Arnaud Dumouch, la contraception et la fécondation in vitro

    Message par Admin le Dim 3 Juin - 19:44

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Soit loué notre Seigneur Jésus-Christ, le Chemin, la Vérité et la Vie !



    En ce Dimanche que le bienheureux Jean-Paul II a proclamé journée pour la vie, plusieurs points concernant la morale chrétienne au sujet de la procréation humaine seront rappelés et opposés en vis-à-vis, aux enseignements permicifs et nocifs du prétendu théologien Arnaud Dumouch dont les vidéos et les publications foisonnent sur le net, échappant totalement au contrôle de l'Eglise. En effet, comment comprendre quelle est la position réelle de cette dernière quant à ces grands thèmes de société que sont les méthodes de procréation artificielle et la contraception (le caractère illicite de l'IVG tombant sous le sens ) ?

    Pour être certains de ne pas nous tromper et connaître la véritable doctrine de l'Eglise, il nous faut toujours nous référer à son catéchisme, lequel pose les bases certaines de la morale chrétienne en terme de procréation humaine.



    Il ne s'agit certes pas ici de porter des jugements à l'emporte-pièce sur des situations personnelles parfois douloureusent vécues ou sur la moralité des personnes concernées, mais de connaître je dirai presque "techniquement" la position ferme et définitive de l'Eglise qui nous enseigne, en terme de morale, ce qui est bien et ce qui ne l'est pas.

    Contrairement à ce qu'enseigne Monsieur Dumouch qui explicitement et sans ambiguïté affirme dans sa vidéo 'Mariage 13a -- L'Église et la contraception' ,à la minute 31.20, que dans certaines circonstances, la contraception ne serait pas un péché, l'Eglise elle, enseigne que la contraception est, je cite :

    « intrinsèquement mauvaise », c'est-à-dire en elle-même, indépendamment des circonstances et des intentions (CEC n°2370 ; Pie XI, Casti Connubii, DS 3717 ; Humanum Vitae n°14). Arnaud Dumouch n'aura pourtant de cesse, par de sempiternels et réitératifs commentaires, de se défendre d'avoir tenu de tels propos dont il se justifie par ailleurs en utilisant la notion de "moindre mal" dans sa vidéo comme dans ses commentaires. Il s'agirait de savoir !


    Alors qu'en est-il de cette notion de "moindre mal" évoquée par Arnaud Dumouch ? S'applique t-elle à la contraception ? Voici ce qu'enseigne le Magistère infaillible de l'Eglise :

    Paul VI (Humanae vitae, 14)
    :

    « On ne peut invoquer comme raisons valables, pour justifier des actes conjugaux rendus intentionnellement inféconds, le moindre mal. »



    Jean-Paul II (Veritatis Splendor, n°81) :

    « Les circonstances ou les intentions ne pourront jamais transformer un acte intrinsèquement mauvais de par son objet en un acte 'subjectivement' honnête ou défendable comme choix. »

    Si donc il est parfois licite de tolérer un moindre mal, il n'est jamais licite de le vouloir ! Comme dit saint Paul : « Celui qui fait le mal pour qu'en sorte un bien mérite sa condamnation. » (Rm 3.Cool.

    Dossier complet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le second point relatif à la génération de la vie humaine et sur lequel il semble très urgent de se concentrer, concerne les moyens artificiels de fécondation portant les noms de "Procréation Médicalement Assistée" ou "Fécondation In Vitro". Sur cette question, l'Eglise est absolument claire et ferme : La Congrégation pour la Doctrine de la Foi dans l'Instruction sur le respect de la vie humaine naissante et la dignité de la procréation» publiée le 22 fév. 1987, et le Catéchisme de l'Eglise Catholique (n°2376-2377) enseignent que l'insémination artificielle même homologue, c'est à dire à l'intérieur du mariage, ne peut être admise. et explique pourquoi :



    ♦️ La dignité de la conception humaine réclame que l'enfant soit le fruit de l'union conjugale et non de la technique humaine.

    ♦️ La dignité de l'acte conjugal exprimant l'unité de l'amour des époux est niée par l'intervention d'un tiers(Denzinger 4803).
    ♦️ La fécondation in vitro implique la mise en mort des embryons dits surnuméraires.
    ♦️ La masturbation est toujours un acte intrinsèquement et gravement désordonné et donc en soi un péché mortel (CEC 2352).


    Arnaud Dumouch une nouvelle fois, propose un enseignement qu'il estampille "théologie catholique", brandissant Nihil Obstat et Imprimatur tels des sésames d'infaillibilité, pour faire accroire ses théories et réflexions catholiques. Contrairement à l'Eglise, Arnaud Dumouch enseigne que la fécondation in vitro n'est pas illicite si toutefois est éliminé l'inconvénient des foetus surnuméraires, ignorant par là même les trois autres raisons évoquées par le Magistère infaillible dont le jugement est consigné dans le CEC. C'est ainsi qu'Arnaud Dumouch, en "loup déguisé en brebis", éloigne les âmes de la véritable doctrine et foi chrétiennes, introduisant subrepticement dans les esprits de personnes fragiles ou mal catéchisées nombre de théories en opposition avec la Saine Doctrine de l'Eglise, confortant les uns dans leur paresse spirituelle, les autres dans leur amour des biens et des plaisirs de ce monde, quand il ne met pas directement en danger les personnes en relativisant gravement les sujets liés au monde de l'occultisme ! (dossier en préparation)



    Dossier complet sur la question de la FIV : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Il est par ailleurs important de redonner sa juste place à ce qui s'avère être non seulement un don gratuit de Dieu, mais l'expression de Sa volonté souveraine ! En dépit du fait qu'il soit naturellement douloureux pour un couple, désirant exprimer son amour et son engagement, de devoir renoncer à devenir parents, nous ne pouvons que méditer sur le couple dont fut issue la plus parfaite et la plus pure de toutes les créatures, la Sainte Vierge Marie et qui eu la joie de concevoir cette merveille de Dieu, à l'automne de leur vie. De même, Abraham conçu avec Sarah alors qu'ils étaient tous deux âgés, "l'enfant de la promesse", Isaak, après avoir désespéré au point de donner un fils à sa servante dont nous savons quelle "secte" s'est revendiqué la postérité. Elisabeth, la cousine de Marie, conçu Jean Baptiste alors qu'elle était aussi avancée en âge. Quelle leçon devons-nous tirer ici, de ces familles qui toutes trois, désespéraient d'avoir jamais un enfant sinon que Dieu seul décide si oui ou non, quand et comment le don de la vie nous sera accordé. La décision d'avoir recours à la fécondation in vitro n'est-elle pas l'expression de la perte de la foi et de la confiance en Dieu comme du rejet de Ses desseins pour notre vie terrestre et notre âme ?



    Muriel-Isabel, pour Saint Esprit de Vérité


    _________________
    "L'Église ne se défend pas, ni ne s'adapte, mais sanctifie" - St Pie X

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 14:30